Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

BD : « Les Vieux Fourneaux » de Paul Cauuet et Wilfrid Lupano (Dargaud)

Illustration « Les Vieux Fourneaux » de Cauuet et Lupano – ©Dargaud

C’est en allant chercher mes cadeaux de Noël dans une boutique de bandes dessinées que je suis tombé sur l’œuvre de (Wilfrid) Lupano et (Paul) Cauuet. Les Vieux Fourneaux raconte les aventures de trois septuagénaires, amis depuis leur plus tendre enfance: Antoine, Emile et Pierrot. Chacun a suivi sa route, chacun a fait ses choix, chacun a fondé (ou pas) une famille. Séquelles, souvenirs, fragments de vies (presque) passées. Il reste pourtant à ces trois-là de belles choses à vivre, et une solide amitié chevillée au corps… et surtout une verve qui vous fera rire ! Le texte est désopilant, ils sont grincheux à souhait et, puis, je dois absolument vous raconter ce que fait Pierrot : il fait partie d’une bande appelée « ni yeux ni maîtres ». il s’agit en fait d’une bande de non voyants anarchistes. ils font du terrorisme situationnel, c’est-à-dire qu’ils s’incruste dans des cocktails, des réceptions et ils foutent le bordel ! L’idée est génial !

Bon, le scénario n’est pas basé sur cette anecdote, vous découvrirez la petite-fille de Pierrot. Ça parle de la vie actuelle, à travers dʼincessants va-et-vient entre les années cinquante et les années 2010.

Pour l’instant, Les Vieux Fourneaux se déclinent en 2 tomes mais l’histoire se prêtent à une longue série. Perso, j’ai hâte de lire le prochain.

Sachez que le scénariste Wilfrid Lupano a réalisé un western humoristique, Little Big Joe (Delcourt), dont le premier tome paraît en 2001. Il récidive avec Virginie Augustin et Alim le tanneur, un récit fantastique en quatre tomes, qu’il termine en 2009. Entre-temps, sa carrière est lancée, et il enchaîne les titres : L’assassin qu’elle mérite, L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu, Le Singe de Hartlepool, Azimut… En 2014, Wilfrid Lupano obtient le Fauve du meilleur polar avec Ma Révérence.

Paul Cauuet, de son côté, publie également son premier ouvrage chez Delcourt en 2003 : Aster, une série en 4 tomes, mêlant aventure, quête initiatique, paysages oniriques et mythologie orientale. C’est en 2010 que les deux travailleront pour la première fois ensemble sur une série en 2 tomes, L’Honneur des Tzarom (Delcourt), une comédie spatiale narrant les aventures loufoques et déjantées d’une famille de gitans du futur. Humour débridé, action rocambolesque, décors fantastiques et aliens en tout genre font de cette série une véritable récréation à grand spectacle. La fusion improbable entre l’univers de Georges Lucas et l’ambiance des films d’Emir Kusturica.

Cet article est paru le 1er janvier 2015 sur ce site. Il est mis-à-jour ce 27/02/15 suite à la remise du prix BD FNAC Belgique 2015 à la Foire de Bruxelles. Après avoir reçu le Fauve d’Angoulême – Prix du Public – Cultura 2015 à Angoulême, voici donc une nouvelle récompense pour Les Vieux Fourneaux de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet.

Sur le même sujet

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *