Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Pour la première fois depuis 12 ans, le calendrier entre le Festival de Cannes et la Belgian Pride m’a permis d’assister aux deux festivités. Certes, j’ai raté le palmarès de la compétition officielle mais rassurez-vous, je l’ai tweeté en live depuis le Mont des Arts, tout en dansant et en photographiant les beaux garçons autour de moi. Aucune parité dans mes choix. Sorry girls…

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Inconnus – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

La journée avait démarré vers 14h rue Ravenstein avec un défilé trop politique à mon goût. Même la N-VA était présente ! WTF ? La N-VA est gay friendly ? Le parti séparatiste flamand aime son prochain, son différent, l’autre ? Il faudrait peut-être que les organisateurs ne prennent pas l’argent de tou.te.s mais uniquement des associations qui véhiculent les valeurs qu’ils ont envie de défendre. Non ?
Et puis, quelle pauvreté dans les chars : camionnettes aux banderoles militantes, panne électrique à la SNCB, musique sur les côtés au lieu d’entraîner la foule à l’arrière, petit train touristique vide pour Maman, absence de char pour Mademoiselle qui enterrait les préjugés, 6 policiers gay derrière une banderole, … Ne demanderait-on pas aux créatifs de la Zinneke Parade de s’occuper de la décoration des chars pour les prochaines années ? #morefun.

Extranostro – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Quoiqu’il en soit, en 12 ans, la Belgian Pride a pris un tournant incroyable et est devenue l’un des rendez-vous Gay Pride incontournables dans le monde. Une foule immense et festive s’est retrouvée dans les rues de Bruxelles et devant les deux scènes de l’enclos protégé au Mont des arts. De ma vie, je n’avais jamais vu autant de monde dans les rues de la Capitale belge.

La fashion police dictée par l’app. météo en vogue avait exigé le port d’un pull comme dresscode. Quelques uns avaient bien tenté le torse nu mais le ciel mi-orageux, mi-ensoleillé avait immédiatement crispé leurs tétons dès la première brise.

Pierrot – Mademoiselle – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Alors que j’avais accompagné S.L. aux urinoirs (qui débordaient de toutes parts), un type un peu trop saoul tentait de ne pas s’effondrer dans le bain (…) et mon voisin me dit : « Excusez-moi… Vous n’êtes pas le monsieur de la télé ?« … Euh, est-ce vraiment l’endroit pour me dire ça ? « Je peux avoir un selfie ?« … Euh, je vais peut-être remballer Roger avant, non ?

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Inconnu – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Une frite Mayo est demandée à la rescousse pour éponger la bière. Le temps de trouver l’un et l’autre, certains abandonnent la partie, d’autres nous rejoignent vers Fritland. On gruge la file, on savoure. Direction Fontainas. Impossible de se mouvoir. T.M. veut aller boire un café avec moi pour me parler d’un article dans lequel je le cite.
Poppers. Disparition. On danse. Le couvre-feu de minuit nous laisse perplexe. Il fait beau. Il fait frais. Aucune envie de s’enfermer. On va au Mother & Daughter, bar éphémère lesbien. On danse. Fin de nuit.

Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Quelques heures plus tard. Retour au Fontainas. Mathieu est toujours derrière le bar. Tout est propre et rangé comme si 500 personnes n’avaient pas fait la fête la veille. Une pomme et une glace dans le ventre, je tente un Cécémel. « Y en a plus gars ! Tu étais le seul à en demander. Il n’y en aura plus« . Fais chier ! J’ai vraiment besoin de chocolat. #manque

La discussion se focalise sur l’arrivée des pailles métalliques. C’est pas propre pour certains, c’est froid et électrisant pour d’autres. Alors que cette nouveauté écologique semble être devenue le sujet principal du monde qui nous entoure, un type vomit ses dernières 48h sur la place publique. En plein milieu de la terrasse. Un pote tente de l’amener jusqu’aux toilettes du bar. Mathieu est désespéré. Quand soudain…

– Et si nous allions au You ?
– Non, sérieux. Tu rigoles ?

Nous voici au You à la Flash. Rien n’a changé depuis toutes ces années : ni la déco, ni le public, ni la musique. Un vieux… Ah merde, il est peut-être plus jeune que moi en fait… un « vieux » arrose une tripotée de mi-jeunes quand soudain il allume une cigarette sur la piste de danse. Le crime ultime dans notre société occidentale. Une fille intervient pour lui dire qu’il existe un fumoir. La garde rapprochée encercle la jeune fille et discute en flamand. Le « vieux » fulmine, tire profondément sur sa cigarette et envoie sa fumée dans le visage de la dame. Les esprits s’échauffent. On quitte cet endroit sordide pour le Benelux. Personne. Mais de la bonne musique. On danse.

Fontainas – Belgian Pride – May 2018 – ©misteremma.com

Ces photographies ont été prises lors de la Belgian Pride du samedi 19 mai 2018. Si vous apparaissez sur l’une de ces photos et que vous ne désirez pas être présent.e dans cet article, merci de m’envoyer un courriel à emma@misteremma.com.

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone