Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

CANNES 2018 : Déborah, Kid et moi au Majestic Barrière

Portrait Déborah François et Mister Emma – Majestic Barrière – Festival de Cannes 2018 – ©misteremma.com

Ce midi, alors que je quittais le Majestic Barrière où j’avais été au petit-déjeuner du magazine Green Film Shooting, je suis tombé nez-à-nez avec Gilles Lellouche et Benoît Poelvoorde – chantonnant, son costume au bras. Les deux présentent le film Le Grand Bain ce soir dans le Grand Théâtre Lumière en sélection officielle hors-compétition. Je fais trois pas et je rencontre Déborah François.

« Ben qu’est-ce que tu fais là ? » lui dis-je étonné, « Tu joues aussi dans le film de Lellouche ?« . « Non, j’attends Agnès Varda pour aller déjeuner. Ça m’inquiète car je ne la vois pas. » me dit-elle en tirant sur sa cigarette électronique.

Je reste avec Déborah le temps qu’Agnès arrive. Je parle cinéma, de la forte présence de l’homosexualité dans les films (14 longs métrages concourent pour la Queer Palm) et du fait que ça clope à tout va. Deux critiques de cinéma m’ont fait la remarque ce week-end ‘l’industrie du tabac finance les films maintenant ?‘. Déborah tire une taf. Je lui demande quand elle arrête. Elle me répond qu’il y a nettement moins de nicotine dans sa vaporette.

T’as monté les marches hier avec toutes les femmes ?
Oui, c’était un moment magique. Nous étions 82 femmes. 82, c’est le nombre de films réalisés par des femmes invités à concourir au Festival de Cannes depuis sa création en 1946. Agnès Varda et Cate Blanchett ont pris la parole puis ce fut le silence. C’était vraiment impressionnant. C’est historique.

« Dans le même temps, 1688 hommes ont pu monter ces mêmes marches. La Palme d’or a été décernée à 71 réalisateurs, trop nombreux pour êtres cités ici, et à seulement 2 femmes. Il y a eu celle de Jane Campion et moi-même. Je tiens par ailleurs à souligner, Cate, que celle de Jane Campion était ex-aecquo, et la mienne honoraire. » a déclaré Agnès Varda sur le Tapis rouge.

Temps pourri !
Drache nationale sur la Croisette de midi à minuit. Farenheit 451 de Ramin Bahrani se regarde les pieds dans l’eau et s’écoute par intermittence de coups de tonnerre.

Fin de la boucle
Le DJ belge Kid Noize joue au Majestic Barrière à l’occasion du Gala pour la Fondation Wheeling Around The World durant laquelle le chanteur de RnB américano-sénégalais Akon recevra la médaille de commandeur des mains des Casques Bleus de l’O.N.U. (rien de moins !)

Akon – Alexandre Bodard Pinto – VIP Belgium – Wheeling Around The World – Fesitval de Cannes 2018 – ©misteremma.com

Alors que nous sommes assis dans le salon du palace, toute l’équipe du film Le Grand Bain est prête à partir sur la Croisette pour monter les marches. Je décide de présenter Kid Noize à Benoît Poelvoorde qui prend peur : « Si ça se trouve, tu es un beau gosse mais là, tu es très laid ! » lui lance-t-il. Virginie Efira et Jonathan Zaccaï prennent la pause.

Portrait Benoît Poelvoorde – Kid Noize – Majestic Barrière – Festival de Cannes 2018 – ©misteremma.com

Portrait Virgine Efira – Kid Noize – Majestic Barrière – Festival de Cannes 2018 – ©misteremma.com

Portrait Jonathan Zaccaï – Kid Noize – Majestic Barrière – Festival de Cannes 2018 – ©misteremma.com

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *