Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

CINEMA : « I, Tonya » (Moi, Tonya) de Craig Gillespie

Craig Gillespie mise sur le format du documentaire pour illustrer l’histoire incroyable de la patineuse Tonya Harding qui a défrayé la chronique lorsque sa concurrente Nancy Kerrigan fut agressée et blessée au genou avec une barre de fer, la veille des championnats américains qualificatifs pour les jeux Olympiques de 1994. Sa réalisation est nerveuse avec beaucoup de « cut » et une musique qui contribue à installer les moments de chaos et d’euphorie.

Tonya Harding n’a pas jamais eu une vie heureuse : dès son plus jeune âge (4 ans), sa mère alcoolique l’oblige à suivre des cours intensifs pour devenir une championne; elle la frappe et le sera aussi par son mari. Un destin ? Peut-être ! Mais une force de caractère et un comportement outrancier qui en fera la star que l’Amérique aimera détester.

La patineuse restera à jamais dans l’histoire grâce à un triple axel, figure consistant à sauter et à faire trois tours et demi en l’air, qu’elle réalise lors des championnats des États-Unis de 1991. Tonya Harding réussira cet exploit au championnat du monde de Munich en 1991 et le tentera – sans y parvenir – lors des Jeux olympiques d’Albertville en 1992.
Elle fut la première femme à le réussir lors d’une compétition et, à ce jour, cette figure reste très compliquée car il n’y a que six femmes qui ont réussi le triple axel dans toute l’histoire du patinage. Alors, lorsque Craig Gillespie a cherché une doublure pour exécuter cet exploit, il a bien fallu se résoudre à recourir aux effets visuels.

La vie de Tonya Harding prendra un tournant catégorique lorsque son mari, aidé par un ami, blessera Nancy Kerrigan au genou. Elle sera exclue de la fédération américaine de patinage et condamnée à une amende de 110.000 $ et à 500 heures de travaux d’intérêt général pour faux témoignage.

Craig Gillespie connaissait très bien cette affaire car il avait travaillé avec Nancy Kerrigan trois mois avant l’agression sur une publicité pour la soupe Campbell’s.

Si le film raconte un drame, la personnalité de Tonya Harding est savoureuse, drôle et en même temps triste. Margot Robbie réalise une véritable prouesse dans son jeu mais aussi sur la glace. L’actrice s’est entraînée pendant quatre mois pour atteindre un bon niveau.

Fiche technique
Titre : I, Tonya (Moi, Tonya)
Réalisateur : Craig Gillespie
Avec : Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan
Pays d’origine : États-Unis
Date de sortie : 21/02/2018 (France – Belgique)
Genre : Drame, Biopic
Durée : 2h00
Prix : Allison Janney (LaVona Harding) – Meilleure actrice dans un second rôle.

Affiche du film « I, Tonya » (Moi, Tonya) de Craig Gillespie

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *