Sorj Chalandon avait bouleversé les lecteur·trice·s avec son roman « Profession du père » en 2015 dans lequel il raconte la vie d’une famille recluse en raison de la violence du père principalement sur son fils de 13 ans qu’il forme comme un petit soldat à force de coups et de colères. Le livre fut adapté en bande dessinée en 2018 chez Futuropolis grâce aux dessins de Sébastien Gnaedig.

Couverture de la bande dessinée « Profession du père » – ©Futuropolis

Voici donc la version cinéma.

Emile, 12 ans, vit dans une ville de province dans les années 1960, aux côtés de sa mère et de son père. Ce dernier est un héros pour le garçon. Il a été à tour à tour était chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle. Et ce père va lui confier des missions dangereuses pour sauver l’Algérie, comme tuer le général.

Dans un décor est très coloré, le réalisateur Jean-Pierre Améris a choisi Benoît Poelvoorde pour incarner le père et a opté pour un jeu vivant plus que sombre. Entre l’histoire et la mise-en-scène, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas correctement. Le drame se joue dans un univers de comédie (regardez les deux couvertures entre la BD et l’affiche ciné). Poelvoorde n’est peut-être pas le bon casting et la direction d’acteur·trice·s aurait du se faire plus sobre, plus noire pour entrer pleinement dans la dramaturgie du texte de Sorj Chalandon.

Fiche technique
Titre : Profession du père
Réalisation : Jean-Pierre Améris
Avec : Benoît Poelvoorde, Audrey Dana, Jules Lefebvre
Genre : Drame
Pays : France
Date de sortie : 23/12/2020 (Belgique) – 20/01/2021 (France)
Durée : 1h30

Affiche du film « Profession du père » de Jean-Pierre Améris
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email