Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

EUROVISION 2018 : Israël détrôné dans le classement des favoris !

Alors que la Belgique pleure Maurane, la frénésie de l’Eurovision s’empare doucement de Lisbonne, bien loin de cette triste nouvelle (NDLR: j’y reviendrai). Je ne pensais pas vous écrire ce matin mais l’information tombée durant le nuit est bien trop importante que pour ne pas l’analyser. Israêl n’est plus favori de cette édition 2018… Mais qui l’a donc remplacé, à quelques heures de la première demi-finale?

Hier, après vous avoir écrit, j’ai eu besoin d’un break Eurovision. Je frôlais l’overdose. Passer mes journées au Centre de Presse n’est pas concevable, enfermé alors que le temps est sublime et que Lisbonne offre tant de possibilités. Seul inconvénient de la capitale portugaise, elle est envahie de français… A tel point qu’on a souvent l’impression d’être dans une ville française. Avec mes 3 compagnons de voyage déjà sur place, nous décidons de prendre vraiment l’air et de nous rendre à Costa da Caparica. Ses immenses plages de sable fin bordées par l’Atlantique, de l’autre côté du Tage, sont l’un des repères préférés des Lisboètes. Il y a un charme désuet dans les petites maisons en bord de plage. Certains paysages me font penser aux photos prises par Emma lors de son périple américain et qu’il a compilé dans son nouveau livre « Le chauffeur de la route 66« .

Costa da Caparica – DMD 7/5/2018

Un bon bol d’air, une séance de bronzage et un bain de mer plus tard (brrrr l’Atlantique est encore bien frais en cette saison), nous rentrons en ville. Alors que je me prépare pour ma dose d’Eurovision quotidienne à l’Euroclub, la boîte de nuit réservée à la presse et aux délégations (oui, ma rechute fut rapide), que j’apprends la mort de Maurane. Elle a bercé toute mon enfance et, à mes yeux, a toujours été la voix francophone la plus incroyable. J’ai troqué ma playlist Eurovision contre quelques écoutes de « Sur un Prélude de Bach », « ça casse », « Mentir » ou encore « L’un pour l’autre ». Son album « Ami ou ennemi » agitait les repas familiaux. Ce matin, au réveil, mon mur Facebook est rempli de ses chansons, nous confirmant son immense talent et la finesse de sa voix. Quelle tristesse!

De la finesse vocale, Eleni Foureira n’en a pas (Bon, ok, ma transition est vraiment pourrie). Eleni, c’est la Beyonce hellénique, une showgirl au corps de rêve et depuis quelques heures, la nouvelle favorite de l’Eurovision. Celle qui détrône Netta l’israélienne nous prouve qu’à l’Eurovision, une bonne mise en scène est aussi importante que la chanson elle-même. La grecque, née en Albanie et représentante de Chypre, nous propose « Fuego », une chaude chanson pop, un tube pour clubs de vacances en puissance. Ne voyez là aucune prétention de ma part. La chanson me plaît énormément mais lors de mes premières écoutes, je ne la considérais pas comme une candidate dangereuse (et les bookmakers non plus d’ailleurs). Force est de constater qu’Eleni a bien travaillé son sujet. Conseillée par Sacha Jean-Baptiste, suédoise et papesse de la scénographie à l’Eurovision, Eleni a séduit dès sa première répétition, grimpant petit à petit les échelons du classement des bookmakers jusqu’à la première place. Très appréciée des fans pour son accessibilité, sa chanson passe déjà en boucle dans bon nombre de restaurants de Lisbonne…

Elenie Foureira au Blue Carpet – DMD 6/5/2018

Hier soir a eu lieu la répétition publique de la première demi-finale. Et oui, à l’Eurovision, les places pour les shows sont tellement prisées que les répétitions générales sont également ouvertes au public, moyennant paiement, bien entendu! Et alors que beaucoup d’observateurs ne croient plus en une qualification de notre compatriote Sennek, alors que Netta s’est embarquée dans une mise en scène bien trop chargée (je ne crois déjà plus en sa victoire depuis plusieurs jours), Eleni Foureira a ébloui l’assistance grâce à une chorégraphie endiablée. Peut-elle l’emporter samedi et offrir sa première victoire à Chypre? Je n’y crois pas non plus! Vocalement, je trouve ça insuffisant et j’imagine mal un plébiscite des jurys nationaux. Les pronostics partent vraiment dans tous les sens, les certitudes s’effacent et nous annoncent peut-être un concours bien plus serré et indécis que l’année passée.

Ce soir, une partie du suspense sera enfin dévoilée. Je ne vous le répéterai jamais assez : ne loupez pas la demi-finale de ce mardi, à partir de 21h, elle est vraiment superbe et notre compatriote aura besoin de tous nos encouragements! Je vous rappelle que vous pouvez télécharger votre fiche de vote ici. Voilà une nouvelle journée qui s’annonce contrastée sentimentalement parlant… A demain!

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *