Avant de descendre combattre à la fosse le père d’Aldobrando sachant que son heure était venue , le confia à un mage. Celui-ci devrait le protéger et l’éduquer jusqu’à ce qu’il soit en âge de découvrir le vaste monde. Quelques années plus tard, voilà que la préparation d’une potion tourne au drame. Grièvement blessé à l’œil par un chat qui ne voulait pas bouillir, le mage demande à son jeune protégé d’aller en urgence lui quérir de l’herbe du loup. Mais comment se débrouiller en botanique alors que l’on n’a jamais mis le pied dehors et que l’on tombe nez à nez avec l’assassin du fils du Roi de Deux fontaines ? Aldobrando va vivre une aventure humaine qui le conduira sur les chemins de la maturité.

Les dessins de Luigi Critone sont d’une beauté enivrante dans lesquels vous vous plongés immédiatement, dès la première page et que vous ne lachez qu’à la 200ème ! L’histoire imaginée par Gipi et le charisme de Aldobrando sont douchants, captivants, haletants.

Couverture de la bande dessinée « Aldobrando » de Luigi Critone et Gipi – Casterman
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email