4 réalisatrices auront émerveillé cette journée : on commence par la complétion officielle avec « La Fracture » de Catherine Corsini qui emmène son audience dans un service d’urgence d’un hôpital parisien une nuit d’émeutes de Gilets Jaunes. Le casting est composé de Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs et Pio Marmai. Ce dernier fera sensation lors de la conférence de presse en déclarant « Macron j’aimerais bien aller chez lui en passant par les chiottes et par les tuyaux et lui péter la gueule, ça évidemment un peu comme tout le monde, dans l’absolu... »

On poursuit avec « La Civile » de Teodora Ana Mihai à Un Certain Regard qui raconte l’histoire – inspirée de faits réels – de Cielo, une mère à la recherche de sa fille enlevée par un cartel dans le nord du Mexique. On continue avec la claque de Laura Wandel, « Un Monde« , qui est projeté dans la même section et qui concoure pour la Caméra d’Or. Et, enfin, on prend une leçon de cinéma avec le documentaire de Laure Portier à l’ACID, « Soy Libre« .

Finalement, ce sera Paul Verhoeven qui décevra les festivaliers avec son long métrage aux odeurs de série B raté « Benedetta » avec Charlotte Rampling et Virginie Efira.

Virginie Efira – Festival de Cannes 2021 – ©Jeremy Jakubowicz
Elsa Zylberstein – Festival de Cannes 2021 – ©Jeremy Jakubowicz
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email