A la fin des années 60, le concours de Miss Monde est regardé par des millions de spectateurs. En 1970, le Mouvement de libération des femmes investit la compétition en plein direct. Cette intervention perturbera à jamais le cours de l’histoire de Miss Monde. Alors que Miss Suède part grande favorite, elle se fera doubler par Miss Grenade.

Il n’était pas aisé d’organiser un concours de Miss alors que le monde était en pleine ébullition, en pleine recherche de liberté et d’égalité. Entre les féministes citées ci-dessus, les anarchistes et les anti-apartheid, les organisateurs ont vu toutes les couleurs de la révolte.

Une phrase m’a frappé dans le film et elle est citée par Keira Knightley qui incarne une féministe : elle compare le défilé des miss à celui des bovins à la foire agricole. A quel autre endroit voit-on un jugement sur un corps ? Et elle a tout à fait raison. Ce qui est frappant, du coup, c’est de se dire que 50 ans plus tard, les Miss existent toujours, font toujours un carton à la télé. Et qu’est-ce qui a changé pour les femmes ? On ne leur demande plus de se retourner pour admirer leur croupe lors du défilé en maillot de bain et des questions de culture générale sont posées pour montrer qu’il ne s’agit pas uniquement d’un concours sur le physique.

Et pourtant, et c’est très bien montré dans le film, à côté de la vision des féministes, il y avait celle des femmes invisibles, comme celle d’Afrique du Sud ou de Grenade à qui ce type de mise en avant pouvait apporter beaucoup d’espoir aux femmes de couleurs.

Fiche technique
Titre : Misbehaviour
Réalisation : Philippa Lowthorpe
Avec : Keira Knightley, Gugu Mbatha-Raw, Jessie Buckley, Greg Kinnear
Pays : Royaume-Uni
Genre : Drame
Date de sortie : 26/08/2020 (Belgique) – Inconnu (France)
Durée : 1h46

Affiche du film « Misbehaviour » de Philippa Lowthorpe
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email