Cosy et raffiné mais pas confiné, L’hôtel Le Berger offre une nouvelle formule alternative et complémentaire à son activité habituelle, fort du constat selon lequel dans ce contexte singulier,  nombreux étaient ceux qui n’avaient pas envie de vivre seuls chez eux. Ou avaient besoin de calme, enfin seuls, mais pas isolés.  
 
Le Berger a donc imaginé une activité de circonstance, avec une déclinaison « pension de famille » à la semaine ou au mois, pour la location au long cours de ses chambres au design intime et accueillant. Entre fantasme de vie à l’hôtel et auberge(r) de famille, la centaine de chambres du Berger et du Jardin Secretréunis deviennent de petits studios de repli face à la quarantaine, avec petit déjeuner compris, et dîners inclus cinq soirs par semaine. Des menus comme à la maison, concoctés par une cuisinière, composés d’un potage, d’un plat du jour, et d’un dessert.

Tout le rez-de-chaussée du Berger a été aménagé en espace commun équipé comme les meilleurs coworkings, de wifi gratuit pour vivre et travailler avec toutes les facilités. À partir de 44€ par jour, prix variant pour une personne seule ou accompagnée, en chambre standard ou supérieure. Au mois, cela représente un loyer d’environ 1300€, avec boissons chaudes offertes tout au long du séjour, accès libre à une buanderie équipée, et à une salle de sport voisine. 

Une alternative à une solitude imposée, ou à une promiscuité pas vraiment anticipée. Pour vivre à l’hôtel le temps d’une bulle (salutaire ou sanitaire), sans contraintes, avec toutes les règles de sécurité Covid respectées.

Hôtel Le Berger – Photo Presse Sophie Carrée
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email