Gilles Rochier vous entraine dans un récit autobiographique sur les attentats de 2015. L’instrument, la trompette, devient l’unique moyen d’expression du héros de l’auteur. Il souffle sans vraiment jouer, il fait des sons qui agacent, qui questionne.

Dans la veine autofictionnelle de certains de ses précédents livres (TMLP, La Petite couronne, En roue libre), Gilles Rochier témoigne d’un abattement, d’une sidération que nous avos tous en partage : que dire, que faire ? Comment ? Gilles Rochier donne sa réponse dans une bande dessinée radicale, contemporaine et terriblement déroutante.

Solo – Casterman
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email