La Biennale de Venise a annoncé que le documentaire ENNIO, réalisé par Giuseppe Tornatore, sera présenté en première mondiale au 78ᵉ Festival international du film de Venise 2021.  Ennio Morricone est l’un des musiciens les plus influents et les plus prolifiques du XXᵉ siècle, lauréat de deux Academy Awards® et compositeur de plus de 500 bandes originales inoubliables.
 
« C’est un portrait unique et intime pour lequel plus de 40 heures ont été tournées avec le Maestro lui-même, outre une centaine d’interviews », nous explique Peter De Maegd, le producteur belge. « Il s’agissait d’une collaboration très particulière avec une solide équipe internationale de réalisateurs légendaires. Outre la liste impressionnante d’interviews, ce fut une aventure passionnante, comme producteur,  de travailler avec les autres intervenants à l’origine du film comme Wong Kar Wai, Tom Yoda et San Fu Maltha ».

Affiche du documentaire « Ennio » de Giuseppe Tornatore

Le documentaire raconte l’histoire d’Ennio Morricone à travers une longue série d’ interviews du Maestro conduite par Giuseppe Tornatore, complétées par le récit d’artistes et de réalisateurs tels Bernardo Bertolucci, Dario Argento, Oliver Stone, Quentin Tarantino, Bruce Springsteen, Hans Zimmer et Pat Metheny, en s’appuyant les musiques et images d’archive.
 
ENNIO est aussi une exploration des aspects moins connus de Morricone qui pourraient avoir des liens parfois énigmatiques avec sa musique, comme sa passion pour les échecs. Le documentaire met en lumière les origines de certaines de ses intuitions musicales, comme le hurlement d’un coyote qui a inspiré le thème de « The Good, The Bad and the Ugly », ou le battement rythmique des mains sur des boîtes de conserve par des ouvriers en grève manifestant dans les rues de Rome, qui a inspiré le beau thème de « According to Pereira« . Son inventivité est confirmée par son amour constant de la musique absolue et son expérimentation incessante.
 
« J’ai travaillé avec Ennio Morricone pendant trente ans », explique Giuseppe Tornatore. « J’ai réalisé presque tous mes films avec lui, sans compter les projets que nous avons initiés mais restés sans suite. Pendant cette période, notre amitié est devenue de plus en plus intime. Ainsi, film après film, alors que ma compréhension de sa personnalité – en tant qu’homme et en tant qu’artiste – devenait de plus en plus profonde, je me suis toujours demandé quel genre de documentaire je pourrais réaliser à son propos. Aujourd’hui, mon rêve est devenu réalité. Je voulais réaliser ENNIO pour raconter l’histoire de Morricone au public qui affectionne sa musique. Mon intention était non seulement de lui faire raconter sa vie et de parler de sa relation magique avec la musique, mais aussi de rechercher dans les archives du monde entier des interviews de répertoire et d’autres séquences sur les innombrables collaborations entre Morricone et les cinéastes les plus importants de sa carrière. J’ai structuré ENNIO comme un roman audiovisuel, en utilisant des extraits de films pour lesquels il a composé de la musique, des séquences de son répertoire et des concerts, afin de faire découvrir au spectateur la formidable carrière existentielle et artistique de l’un des musiciens les plus aimés du XXᵉ siècle ».

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email