BSF 2017 : Fan de Jain

Passage de témoin de réussi au Brussels Summer Festival. Alors qu’il pleuvait depuis deux jours sur la Capitale belge, le soleil a pointé le bout de son nez pour la première soirée en extérieur du festival bruxellois.

La soirée s’est déroulée crescendo pour nous emporter au 7ème ciel avec Jain.

Tout a démarré avec Lescop à 19h15. Un warm-up qui nous a mis en appétit mais qui m’a personnellement laissé sur ma faim.
Je noterais trois anecdotes : un point commun entre nous deux (Mathieu Peudupin a choisi son nom de scène en hommage à son arrière-grand-mère !), la présence du groupe Sold Out dans le public (Ils joueront sur la Place des Palais le 12 août à 19h), la chute de la moutarde-ketchup de mon hotdog sur mes chaussures fleuries…

Soldout – Brussels Summer Festival – Mont des Arts – ©misteremma.com

Vint ensuite Fishbach. Etrange jeune femme au style rock-variété étonnant. Elle surprend, elle intrigue, elle passionne. J’ai lu dans Wikipédia que la voix de Flora Fischbach (26 ans) était comparée à celle de Desireless (!?). Pour ma part, je comparerais l’attitude, les gestes et la voix de la jeune chanteuse française à celle de Catherine Ringer.
La scène du Mont des Arts est peut-être trop grande pour l’artiste dont l’art semble mieux convenir à une salle fermée, sombre, intimiste.

Fishbach – Brussels Summer Festival – Mont des Arts – Bruxelles – ©misteremma.com

Il est 22h38 lorsque Jain fait son apparition sur la scène du Mont des Arts. L’espace est sold out et la foule est immense en dehors du périmètre à vouloir entrer pour découvrir celle qui a reçu cette année deux Victoire de la Musique (Meilleure interprète féminine et Meilleur clip vidéo pour Makeba). La toulousaine de 25 ans n’a qu’un album (Zanaka) à son actif et pourtant, elle enchaîne succès après succès. Le public est en joie. Elle chantera également des compositions qui ne sont pas sur son album comme un hommage à Paris ou encore au Pulse, club d’Orlando où une fusillade homophobe fut 50 morts et 53 blessés le 12 juin 2016.

Rien n’est laissé au hasard, Jain assure de bout en bout : de l’éclairage aux effets sonores, en passant par les magnifiques animations visuelles, Jain gère tout et même le public qu’elle met dans sa poche directement.
Elle s’excuse de n’avoir que 10 chansons à son actif et, en même temps, assure vouloir poursuivre la fête avec le public bruxellois qu’elle déchainera sur une chanson RnB basée sur le beat du générique du dessin animé L’Inspecteur Gadget (!). Un futur succès assuré, peut-être pour sa conquête des États-Unis.

Son air sage dans sa petite robe noire et blanche à col Claudine aura contrasté à merveille avec l’énergie survoltée de Jain. Un nouveau public conquis, un nouveau fan en tout cas !

Jain – Brussels Summer Festival – Mont des Arts – Bruxelles – ©misteremma.com


Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Leave a comment