Maps to the Stars est un conte contemporain qui explore les démons d’une société obsédée par la célébrité. Le film raconte l’histoire de la famille Weiss, dirigée par Stafford, un psychothérapeute et coach particulier qui a construit sa fortune sur des livres de développement personnel. Sa femme est à la fois la mère et la manageuse de leur fils de 13 ans, une star de la télé tout juste sortie de désintox.
En parlant de désintox, j’ai rencontré sur le toit du Marriott, dans le club Albane, l’actrice canadienne Sarah Gadon. A-t-elle des addictions particulières ? Et bien pas beaucoup en fait. Sarah est une jeune actrice bien dans ses basquettes qui aime les fraises et l’architecture. Elle se verrait bien programmatrice dans un festival de cinéma mais, pour l’heure, elle fait la promo de son second film avec David Cronenberg. Après Cosmopolis, elle a retrouvé Robert Pattinson mais c’est Julianne Moore qui tient la corde du film. Cette dernière est tout simplement incroyable et magistrale dans Maps of the Stars. Robert Pattinson, quant à lui, est secondaire dans ce film. Il est bien plus présent dans The Rover, présenté en séance spéciale à Cannes. Sa prestation dans ce second film est impressionnant et plus que par le fait qu’il casse son image de beau gosse.

Le film est drôle mais on peut se demander s’il n’aurait pas fallu faire un effort sur les effets spéciaux comme la scène de feu au bord de la piscine digne d’un effet Lloyd Kaufman plutôt qu’un effet cannois.

Dans la famille Weiss, il y a le père Stafford (John Cusack), la mère et son fils mais aussi Agatha. Elle vient de sortir d’hôpital psychiatrique. Elle va se lier d’amitié avec un conducteur de limousine (Robert Pattinson) qui rêve de devenir une star de cinéma. Quant à Havana (Julianne Moore), l’une des clientes de Stafford, est un comédienne dotée d’un nouvel assistant très particulier. Le rêve d’Havana est de reprendre le rôle qui a fait connaître sa mère décédée dans un film des années 60, mais elle se perd dans ce souhait vicieux, obsédée par une figure maternelle morte qui la hante… et qui est donc jouée par Sarah Gadon !

Sortie : 30 juillet 2014
Durée : 1h51
Année de production : 2014
Genre : Drame
Origine : Etats-Unis
Réalisateur : David Cronenberg
Acteurs : Robert Pattinson, Julianne Moore, John Cusack
Récompense : Julianne Moore a remporté le prix d’interprétation féminine

Première publication de cet article : 20 mai 2014 à 8h34 lors du Festival de Cannes.


Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email