En 2001, la jeune Qiao est amoureuse de Bin, petit chef de la pègre locale de Datong. Tout se passe pour le mieux pour elle. Elle rêve d’épouser Bin et d’offrir une maison à son père qui peine dans les mines.

Mais un soir, Bin est attaqué par une bande rivale, Qiao prend sa défense et tire plusieurs coups de feu. Arrêtée pour possession d’une arme non déclarée, elle est condamnée à cinq ans de prison pour protéger Bin. A sa sortie, Qiao part à la recherche de Bin et tente de renouer avec lui. Mais il refuse de la suivre. Il prétexte qu’il ne l’aime plus, qu’il a changé.

Le film démarre comme un kill bill et se poursuit en amourette où Qiao apprend qu’elle a bien été conne de se sacrifier pour l’être aimé. Et pourtant, la vie donnera d’autres leçons aussi bien à nos deux protagonistes qu’aux spectateurs qui iront voir ce film car, dix ans plus tard, à Datong, Qiao est célibataire, elle a réussi sa vie en restant fidèle aux valeurs de la pègre. Bin, usé par les épreuves, revient pour retrouver Qiao, la seule personne qu’il ait jamais aimée…

Le film a été présenté en compétition officielle à Cannes en mai 2018 et n’a reçu aucun prix.

Fiche technique
Titre : Ash is purest white (Les éternels)
Réalisation : Zhangke Jia
Avec : Zhao Tao, Liao Fan
Pays : Chine, France, Japon
Genre : Drame
Date de Sortie : 27/02/2019 (France) – 06/03/2019 (Belgique)
Durée : 2h16

Affiche du film « Ash is purest white » (Les éternels) de Zhangke Jia
Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone