Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

CINEMA : « Film Stars don’t die in Liverpool » de Paul McGuigan

Film Stars don’t die in Liverpool est l’adaptation du livre éponyme écrit par Peter Turner dans lequel il raconte son aventure amoureuse avec Gloria Grahame.
L’excentrique actrice, oscarisée pour son second rôle dans Les Ensorcelés (1953), fut mariée 4 fois avant de rencontrer le jeune Peter Turner.
Les jeunes hommes, elles aimaient ça ! Sa biographie Wiki nous apprend qu’elle divorcera de son second mari Nicholas Ray car ce dernier l’avait surprise avec son fils de 13 ans au lit ! Il deviendra son 4ème mari…
Dans les années 1970, on diagnostique un cancer du sein à l’actrice américaine. C’est à ce moment-là que démarre le film. Elle vivait à l’époque une relation enjouée et passionnée avec son voisin Peter Turner. Elle voudra un moment caché sa maladie à Peter préférant couper la relation avant de le recontacter pour terminer ses jours avec lui. « L’amour n’a pas de frontière lorsqu’il est vrai. Lorsque j’ai lu le livre de Peter, j’ai été immédiatement bouleversé et je voulais faire ce film. J’étais fasciné par cette histoire d’amour entre un homme et une femme. Après avoir lu le livre, je me suis renseigné sur Gloria. J’ai regardé certains films. J’adore cette femme. Elle avait beaucoup d’amour pour la vie. Gloria était très belle. C’était une femme très forte et libérée. Mais le film n’est pas un hommage à Gloria, c’est une histoire d’amour. » (Paul McGuigan)

Le film est bouleversant et poignant. Annette Bening interprète avec beaucoup d’émotions et de justesse une Gloria jeune et dynamique et une Gloria vieille et malade. « C’était très difficile pour elle, c’était un challenge mais elle est très méthodique. Elle a beaucoup travaillé pour le rôle. » (Paul McGuigan)

Jamie Bell est quant à lui un parfait amant. Mais qui n’est pas amoureux de Jamie Bell ? Je vous le demande ! Son visage carré, son torse musclé et son coté d’éternel Billy Elliot nous feront toujours craquer ! L’acteur britannique a reçu le prix New Hollywood au Festival du film de Hollywood pur son rôle dans le film de Paul McGuigan. « Il a directement beaucoup aimé le script et, en même temps, il était terrifié de jouer Peter Turner. Jamie Bell est un acteur formidable mais aussi un danseur, souvenez-vous au début de sa carrière. Jamie est quelqu’un de très gentil et tendre. » (Paul McGuigan)

Et même si vous ressortirez avec les yeux rouges, je vous encourage à aller voir ce magnifique long métrage qui parle d’amour entre deux êtres ayant une forte différence d’âge. L’amour plus fort que le physique et que la maladie. Sur la même thématique mais totalement traité différemment, je vous conseille également Gerontophilia de Bruce LaBruce.

Fiche technique
Titre : Film Stars don’t die in Liverpool
Avec : Annette Bening, Jamie Bell, Julie Walters
Réalisateur : Paul McGuigan
Pays d’origine : Angleterre
Date de sortie : 14/02/18 (Belgique) – 28/02/18 (France)
Genre : Drame, Biopic
Durée : 1h45

Affiche du film « Film Stars don’t die in Liverpool » de Paul McGuigan

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *