Le film s’ouvre sur Monte, incarné par Robert Pattinson, qui tente de réparer un module à l’extérieur de son vaisseau. A l’intérieur de la navette spatiale, un bébé. Claire Denis nous entraîne dans ce huit clos, puis des images de la terre nous parviennent pour ouvrir l’histoire aux événements qui se sont déroulés avant ce duo.

Neuf criminels condamnés à mort, dont une médecin incarnée par Juliette Binoche, accepte de participer à une mission spatiale gouvernementale, dont l’objectif est de trouver des sources d’énergie alternatives, et de prendre part à des expériences de reproduction. Mais l’équipage découvre seulement bien plus tard qu’il n’y a pas de billet retour.

La vie dans le vaisseau est des plus classiques et ennuyeuses. La seule distraction semble être la recherche de procréation de Dibs. Elle récolte le sperme des mâles de l’aventure pour l’injecter dans les sujets femelles et tente de trouver l’être parfait.

Petit-à-petit, des événements viennent contrecarrer la tranquillité de l’aventure pour se retrouver au huit clos de départ.

« High Life » est un film corporel. Il y a de la chorégraphie contemporaine dans les choix de mise-en-scène de la réalisatrice. Le film est enivrant, fantasmé, irréel, planant. C’est un objet narratif, une œuvre artistique à part entière dans lequel Juliette Binoche se donne corps et âme et dans lequel Robert Pattinson s’amuse une nouvelle fois à brouiller les pistes.

Son visage et son corps se mêlent et se fusionnent parfaitement avec les intentions chorégraphiées de Claire Denis.

Fiche technique
Titre : High Life
Réalisation : Claire Denis
Avec : Robert Pattinson, Juliette Binoche, Mia Goth, Andre Benjamin
Pays : France
Genre : Science-fiction
Date de sortie : 07/11/2018 (France) – 20/03/2019 (Belgique)
Durée : 1h53

Affiche du film « High Life » de Claire Denis
Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone