Kursk relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, survenu en mer de Barents le 12 août 2000. Tandis qu’à bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.

« Kursk » est un film catastrophe mais lisez bien la fiche technique ! Il n’a pas été fabriqué par les États-Unis, vous ne trouverez aucune trace d’Aqua-Man ou d’une bestiole gigantesque venue sauver ou compromettre quoi que ce soit. « Kursk » montre que l’on peut faire un film catastrophe… d’auteur !

Au casting, Matthias Schoenaerts est l’un des marins pris au piège. La nouvelle coqueluche belge internationale manque de charisme dans son rôle de chef des équipes sous-marines. Il est marié à Léa Seydoux puissante en femme révoltée par la disparition de son mari. Notons la présence de Max von Sydow du côté russe et Colin Firth du côté des forces britanniques venues tenter sauver les marins pris au piège de la carcasse de leur sous-marin.

« Kursk » est un excellent divertissement. Le tension vous prend au cœur et ne vous lâche qu’à la sortie du navire.

Fiche technique
Titre : Kursk
Réalisateur : Thomas Vinterberg
Avec : Matthias Schoenaerts, Colin Firth, Léa Seydoux
Pays d’origine : Danemark, France, Belgique, Luxembourg
Date de sortie : 07/11/2018 (France – Belgique)
Genre : Historique, Drame
Durée : 1h57

Affiche du film « Kursk » de Thomas Vinterberg

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone