François Damiens passe derrière la caméra et le plus étonnant est qu’il reste dans son rôle de personnage vulgaire, odieux et antipathique de ses caméras cachées. Je mets ce point en avant car c’est la chose qui m’a étonné dès le générique. Pensant qu’il réalisait un film pour se détacher de l’image qu’il véhicule depuis la fin des années 90 en Belgique puis en France sous le nom de François l’Embrouille, il n’en est donc rien.

Réaliser un long métrage avec un scénario saupoudré de caméras cachées et qui tienne la route était osé, novateur et risqué. Pari entièrement réussi pour l’acteur belge qui réalise un film drôle et très belge.

Dany Versavel a un souci avec son fils : à 15 ans, Sullivan ne veut plus d’un père qui fait le king derrière les barreaux. Pour Dany, son « ket » , c’est sa vie, hors de question de le laisser filer. Il décide donc de s’évader de prison prématurément ! Entre cavales, magouilles et petits bonheurs, il a tant de choses à lui enseigner. Un apprentissage à son image. Au pied de biche, sans pudeur ni retenue. Mais là où l’on pouvait craindre le pire, se cache peut être le meilleur…

Mon ket ravira les fans de la première heure de L’Embrouille, il plaira également au large public qui s’est déplacé pour voir le film Ni Juge, ni soumise de Jean Libon et Yves Hinant dont il a une certaine saveur; ce goût coloré, loufoque et déroutant que seuls les belges peuvent produire.

Fiche technique
Titre : Mon Ket
Réalisateur : François Damiens
Avec : François Damiens, Matteo Salamone, Tatiana Tojo, Christian Brahy
Pays d’origine : Belgique – France
Date de sortie : 30/05/18 (Belgique – France)
Genre : Comédie
Durée : 1h30

Affiche du film « Mon Ket » de François Damiens

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone