Après le phénoménal succès de « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? » (12,37 millions de spectateurs au total en France), il était tout à fait normal de retrouver la suite des aventures de Claude et Marie Verneuil sur les écrans de cinéma.

Petit rappel des faits, le couple de quinquagénaires ont quatre filles. Chacune d’elles tombe amoureuse d’un type dont l’origine n’est pas – comme dirais-je – blanc-bleu !? David Benichou (Ary Abittan) est juif, Rachid Benassem (Medi Sadoun) vient d’Algérie, Chao Ling (Frédéric Chau) est asiatique et Charles Koffi (Noom Diawara) est noir. Et c’est parti pour une comédie franchouillarde sur les clichés racistes. Et ça marche, c’est le succès, le carton.

Si le premier prenait les gros clichés pour nous faire rire, le réalisateur rate complètement sa suite. Il reprend les ficelles racistes mais il oublie de nous faire rire. Aucun rire (même sous cape) dans la salle durant la projection. Après 1h, les plus jeunes de la salle dans laquelle j’étais, ont commencé à parler, à se lever, à s’occuper de leur smartphone pendant que les Verneuil tentaient de montrer la beauté de la France à leur beaux-fils.

Point départ scénaristique : les quatre gendres sont décidés à quitter la France avec femmes et enfants pour tenter leur chance à l’étranger.
Incapables d’imaginer leur famille loin d’eux, Claude et Marie sont prêts à tout pour les retenir. De leur côté, les Koffi débarquent en France pour le mariage de leur fille. Eux non plus ne sont pas au bout de leurs surprises… puisqu’elle est lesbienne !

Le seul personnage à sortir la tête de l’eau est celui d’André Koffi (Pascal Nzonzi) dont la caricature est bien ficelée et bien amenée. Bien évidemment, Christian Clavier et Chantal Lauby restent les personnages principaux dont on avait aimé les traits dans le premier film.

La fin du film sent la Christine Boutin. Non, rien ne nous est épargné pour nous faire détester le bon esprit français. Le réalisateur rate néanmoins les gilets jaunes. Le scénario avait certainement été écrit avant le début du mouvement et la vanne de Verneuil à ses gendres « vous avez quand même tous voté Macron !? Il a relevé la France ! » tombe à plat. Par contre, Philippe de Chauveron ne rate pas l’épopée du migrant.

Et dire que c’est peut-être « Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? » qui aura le César du public en 2020… Notez qu’avant le film, les bandes annonces de « All inclusive » de Fabien Onteniente et de « Black Snake, la légende du serpent noir » de Thomas Ngijol et Karole Rocher m’ont encore fait plus pitié que les Verneuil.

Fiche technique
Titre : Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?
Réalisation : Philippe de Chauveron
Avec : Christian Clavier, Chantal Lauby, Ary Abittan, Medi Sadoun, Frédéric Chau, Noom Diawara, Frédérique Bel, Julia Piaton, Emilie Caen, Elodie Fontan, Pascal Nzonzi, Salimata Kamate, Tatiana Rojo, Cluadia Tagbo
Pays : France
Genre : Comédie
Date de sortie : 30/01/2019 (France – Belgique)
Durée : 1h39

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone