Il aura fallu 20 ans pour que l’écrivain Steve Alten voit son livre Meg: A Novel of Deep Terror être adapté au cinéma. Au départ c’est Disney qui veut faire le film mais finalement, le studio abandonne le projet car il ne veut pas entrer en concurrence avec une autre production similaire de l’époque : Deep Blue Sea (Peur bleue) (produit par la Warner) qui réalisera le joli score de 150 millions de recettes mondiales.

Steve Alten adapte ensuite lui-même son livre et le montre au producteur Nick Nunziata qui le file à Guillermo del Toro, qui le file à Lawrence Gordon et Lloyd Levin. Les deux producteurs viennent de sortir Lara Croft Tomb Raider: Le berceau de la vie. Nous sommes alors en 2003. Ils le proposent au réalisateur Jan De Bont (Speed, Twister… et Lara Croft) qui décline aussi la proposition.

Dix ans passent, le scénario est dans les mains de la Warner qui envisage d’engager le réalisateur d’Hostel, Eli Roth mais ce dernier voudra un film trop gore. Nouvel échec. Ce sera finalement Jon Turteltaub (Benjamin Gates et le Trésor des templiers) qui sera engagé et qui portera enfin l’histoire de Steve Alten à l’écran.

Ce n’est pas la première fois que le 7ème art s’intéresse aux requins, ni au Mégalodon (une espèce gigantesque préhistorique). Shark Attack 3 l’avait déjà fait en 2004. Mais c’est certainement le film de requins le plus cher de l’univers ! 8 millions, c’est le coût des Jaws (Les Dents de la mer) (1975) de Steven Spielberg. 60 millions, c’est le coût de Deep Blue Sea (Peur bleue) (2000). 150 millions, c’est le coût de celui-ci !

Et que raconte The Meg (En Eaux Troubles) ?
Missionné par un programme international d’observation de la vie sous-marine, un submersible a été attaqué par une créature gigantesque qu’on croyait disparue. Sérieusement endommagé, il gît désormais dans une fosse, au plus profond de l’océan Pacifique, où son équipage est pris au piège. Il n’y a plus de temps à perdre : Jonas Taylor (Jason Statham), sauveteur-plongeur expert des fonds marins, est engagé par un océanographe chinois particulièrement visionnaire, contre l’avis de sa fille Suyin (Bingbing Li). Taylor a pour mission de sauver l’équipage – et l’écosystème marin – d’une redoutable menace : un requin préhistorique de 23 m de long connu sous le nom de Megalodon. Or, il se trouve que le plongeur s’est déjà retrouvé face-à-face avec le squale plusieurs années auparavant. Avec l’aide de Suyin, il doit à présent surmonter sa peur et risquer sa vie pour sauver les hommes et les femmes prisonniers de l’embarcation… et accepter d’affronter une fois encore le prédateur le plus terrible de tous les temps.

Vrai film de requins dans la plus pure tradition, le film est de qualité même si l’on peut regretter qu’il ne soit pas plus gore. Entre Hostel et Benjamin Gates, il y avait une palette d’action que l’on aurait aimé voir au cinéma !

Fiche technique
Titre : The Meg (En Eaux Troubles)
Réalisateur : Jon Turteltaub
Avec : Jason Statham, Bingbing Li, Rainn Wilson
Pays d’origine : États-Unis
Date de sortie : 15/08/2018 (Belgique) – 22/08/2018 (France)
Genre : Action, Thriller
Durée : 1h54

Affiche du film « The Meg » (En Eaux Troubles) de Jon Turteltaub

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email