La 19ème édition du Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles (Cinémamed) s’est clôturée ce samedi 7 décembre 2019 par la cérémonie de remise de prix et la projection de la délicieuse comédie « Un divan à Tunis » de Manèle Labidi Labbé. Il s’agissait d’une année test pour le festival qui investissait un nouveau lieu : le Cinéma Palace (en plus du Cinéma Aventure et Bozar).

Cette année était dédiée aux journalistes Solafa Magdy et Hosam El-Sayyad et à tous ceux et celles qui exercent leur métier courageusement et se battent pour la liberté d’expression.

Présents au festival en 2017 pour le documentaire « Rester vivants » de Pauline Beugnies, les deux journalistes ont été, avec d’autres, récemment arrêtés sans aucune justification légale (lire la tribune de Libération).

« Aujourd’hui plus que jamais, la liberté d’expression en Egypte est mise en péril pour les journalistes qui tentent, dans un contexte répressif généralisé, de dénoncer les violations des droits humains. » ont déclaré Aurélie Losseau et Julie François, les deux coordinatrices du festival.

Et voici le Palmarès de cette 19ème édition :

GRAND PRIX
« The End of Love » de Keren Ben Rafael (France – 2019 – 90’)
L’histoire d’un couple qui se délite, filmée en toute intimité.

PRIX SPECIAL DU JURY
« A Tale of Three Sisters » de Emin Alper (Turquie/Allemagne/Pays-Bas/Grèce – 2019 – 108’)
Un conte entre modernité et classicisme, comme hors du temps, teinté d’humour et de mystère.
ex-æquo avec « Il Traditore » de Marco Bellocchio (Italie/France/Brésil/ llemagne – 2019 – 152’)
Une reconstruction fidèle et soignée de l’un des plus grands procès que l’Italie ait connu.

PRIX DU JURY JEUNE
​PRIX CINEUROPA

PRIX DU PUBLIC

« Un fils » de Mehdi M. Barsaoui (Tunisie/France/Liban/Qatar – 2019 – 96)
Un drame puissant sur la parentalité dans une Tunisie à l’aube d’une transition politique et sociale.
« Un fils » avait reçu une mention spéciale et le prix du public lors du Festival du Film Francophone à Namur (FIFF) en septembre dernier.

PRIX DE LA FRANCOPHONIE
« Open Door » de Florenc Papas (Albanie/Kosovo/Macédoine/Italie – 2019 – 78’)
« Open Door » est un film sur les relations humaines, le fardeau de certaines traditions et le poids du système patriarcal.

PRIX DE LA CRITIQUE
« Stitches » de Miroslav Terzić (Serbie/Slovénie/Croatie – 2019 – 98’)
La lutte acharnée d’une mère à la recherche de la vérité.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email