Saisissante entrée en matière, L’Éternité donne le ton et jette des ponts entre l’aster punk et la langue française la plus sinueuse (Alain Bashung, Noir Désir). Voix crue, vérité sans fard, choc frontal, Robi est de retour avec La Cavale. Celle que j’avais adoré dans On ne meurt plus d’amour, nous entraîne dans un univers passionné et sans retenue. C’est donc à un voyage presque cinématographique auquel l’artiste vous emporte. Un Voyage que je vous invite à découvrir dans le clip ci-dessus.

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone