Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

CRITIQUE : « Noces » de Stephan Streker

Stephan Streker sort ce mercredi 8 mars 2017 – journée Internationale de la Femme – son troisième long métrage (après Michael Blanco et Le Monde nous appartient). Noces est librement inspiré de l’affaire Sadia Sheikh, du nom de la jeune fille d’origine pakistanaise tuée par son frère à Charleroi car elle refusait un mariage forcé.

Zahira, belgo-pakistanaise de 18 ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Écartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son frère aîné et confident, Amir.

Le réalisateur nous transporte dans cette histoire où traditions ancestrales ne riment pas avec vie occidentale. Il est terrible de voir comment la religion et les traditions n’apportent que malheur. Que peut faire Zahira ? Si elle se marie de force, elle rendra sa famille heureuse mais elle sera détruite, en totale opposition avec sa volonté et la vie qu’elle aspire. Si elle ne se marie pas, la famille sera déshonorée, elle ne pourra plus retourner au Pakistan. Le poids familiale est donc terrible. Mais y a-t-il une solution meilleure qu’une autre ?

Stephan Streker prend soin de ne pas juger. Il montre une situation et nous laisse avec notre conscience. Il a par contre énormément enquêté sur l’intimité des familles pakistanaises vivant en Belgique afin de s’imprégner au mieux de leurs coutumes. Il voulait restituer une atmosphère authentique comme l’aurait fait un documentaire. Il y avait d’ailleurs en plateau une consultante pakistanaise pour y parvenir.

Le film est poignant et comporte des scènes et des répliques terribles comme celle de la mère qui déclare qu’il faut vivre avec son temps lorsqu’elle propose à Zahira de parler avec ses prétendants via Skype, ou encore sa grande sœur qui lui dit que la vie est injuste. Ce n’est qu’une femme après tout !

Outre le mariage, le film aborde aussi la question de l’avortement. Autre sujet délicat entre traditions et religions.

Affiche de « Noces » de Stephan Streker

Sorti le 22 février 2017 en France, le film a attiré plus de 50 000 spectateurs outre-Quiévrain. Plébiscité par la presse et par le public, Noces ne vous laissera pas indifférent. Le Quotidien du Cinéma a d’ailleurs publié « Aucun spectateur de Noces n’est préparé à la décharge qu’il va recevoir. »


Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *