Il était une fois Alice. Depuis qu’elle avait appris que le groupe Queen allait se rendre au Live Aid organisé par Bob Geldof à Londres, la jeune fille n’avait qu’une envie : y aller à tout prix !

A cette époque, Freddie Mercury était complètement perdu. Il venait d’apprendre sa séropositivité, il avait fait de mauvais choix en amitié et dans sa carrière professionnelle. Après avoir limogé son agent personnel, il avait tenté de renouer avec les autres membres de son groupe pour se reformer et surtout pour reconquérir le monde. Le Live Aid était le lieu idéal qu’ils ne pouvaient pas manquer. A la force d’arguments, Freddie Mercury parvint à convaincre Brian May et Roger Taylor qu’ils devaient en être.

Cette annonce allait bouleverser à jamais la tenue de ce concert exceptionnel organisé dans le but de lever des fonds pour soulager la famine qui sévissait à ce moment-là en Ethiopie. L’interprétation de Bohemian Rhapsody allait rester dans l’Histoire et 33 ans plus tard, Bryan Singer allait en faire la scène d’ouverture de son biopic et la scène émotionnelle de fin apportant larmes et émerveillement aux millions de spectateurs qui se sont rendus dans les salles obscures pour découvrir ce film émouvant.

Alice avait convaincu son amie Judith de l’accompagner. Elles avaient pris le ferry et étaient arrivées dans la capitale du Royaume-Uni la veille du concert événement.

Nous sommes le 12 juillet 1985. La mère d’Alice avait tout prévu dans la petite valise que sa fille allait emporter avec elle : une paire de chaussure de rechange, un joli manteau pour femme s’il venait à pleuvoir ou si les températures descendaient trop fortement durant la soirée et même quelques biscuits pour caler un petit creux durant le voyage.

L’aventure pouvait démarrer. A peine arrivée, Alice et Judith décidèrent de faire du shopping dans les rues de Londres : Notting Hill, Covent Garden, Brompton Road,… A Carnaby Street, elles rencontrèrent John. Un charmant garçon qui leur proposa d’aller boire un verre en soirée. John était tatoueur. Il devait rejoindre quelques amis dans un bar après la fermeture de sa boutique. Elles étaient les bienvenues.
Après un passage à l’hôtel pour se refaire une beauté, les deux jeunes belges arrivèrent au bar pour découvrir la vie nocturne de Londres et elles ne furent pas déçues. John et ses amis furent de joyeux lurons pour déguster quelques bières locales et chanter et danser sur les sons du dj de la soirée.

Nous sommes le 13 juillet 1985. Dans quelques heures le concert se tiendra mais avant ça, Judith voulait aller revoir la montre pour femme qu’elle avait vue la veille dans la boutique Esprit. Mais où est-elle ? Les souvenirs étaient encore brumeux. Les deux filles partirent en expédition et finirent par se perdre dans les rues commerçantes londoniennes à tel point qu’elles en oublièrent les temps et ratèrent la prestation de Queen ! Elles arrivèrent trop tard pour voir leur groupe préféré. Si Internet avait existé à cette époque, elles auraient eu l’occasion de trouver le lieu facilement et même de faire leur choix directement de chez elles ou même commander cette jolie montre depuis leur hôtel.

Heureusement, ce temps est révolu et aujourd’hui, Alice et Judith ne rateront plus jamais un concert de leur vie !

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone