Le doute planait autour de la participation russe à l’Eurovision 2017, il est désormais levé. Channel One a annoncé son retrait, après des semaines d’atermoiement. Le choix de Yulia Samoilova pour représenter le pays en Ukraine avait créé la polémique. La jeune artiste, handicapée de naissance, avait participé à un concert en Crimée, une région ukrainienne annexée par la Russie. Elle était donc persona non grata pour les autorités à Kiev. L’affaire avait fait la une de nombreux médias européens.

L’UER a bien tenté de régler le conflit en proposant, par exemple, à la candidate de chanter via une liaison satellite depuis Moscou. Une idée saugrenue qui n’avait convaincue aucune des deux parties. Malgré des menaces de sanctions, les deux camps restaient sur leurs positions, la Russie ne souhaitant pas changer d’artiste et l’Ukraine refusant définitivement l’accès au territoire à Yulia Samoilova.

A moins d’un mois du début du concours, Channel One a donc décidé de ne pas diffuser l’Eurovision et de fait, de ne pas participer, mettant fin à ce qui était devenu une évidence. En effet, les chaînes de télévision ont l’obligation de diffuser le concours auquel elles participent. C’est la troisième fois (1998, 1999, 2017) que le pays manquera l’évènement musical depuis sa première participation en 1994 (en 1996, ils participent mais ne se qualifient pas lors de la présélection organisée à l’époque). La Russie devait prendre part à la deuxième demi-finale, le 11 mai prochain. Il n’y aura donc plus que 18 participants ce jour-là, une chance en plus pour les autres concurrents d’atteindre la finale. Hélas, cela ne concernera pas notre représentante, Blanche, qui participe à la première demi-finale, le 9 mai 2017.


Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone