Non, rassurez-vous, cette année, je ne vous dirai pas que nous avons toutes nos chances de gagner! Et pourtant, la formule choisie par la RTBF a tout pour plaire. Comme depuis ses 3 dernières participations, la chaîne publique mise sur un jeune talent de « The Voice Belgique » pour nous représenter. Eliot Vassamillet succède donc à Roberto Bellarosa, Loïc Nottet et Blanche, trois candidats qui ont brillé sur la scène de l’Eurovision. Le jeune montois participera à la première demi-finale, le mardi 14 mai, à Tel Aviv en Israël.

On ne change ni de formule, ni de compositeur. Comme en 2017, la RTBF fait confiance à Pierre Dumoulin, membre du groupe Roscoe. Il avait composé « City Lights », arrivée 4e du concours et gros hit par la suite sur les ondes de notre petite Belgique. Il récidive donc avec « Wake up », un son electro pop assez up tempo, dans lequel on retrouve toute la touche du liégeois. Pierre Dumoulin avait flashé sur la voix d’Eliot lors de son passage à The Voice Belgique  et a donc composé une chanson toute faite pour lui.

Le style, comme en 2015 et 2017, se veut résolument contemporain. On mise encore une fois sur une production bien de chez nous. Certains y verront des ressemblances avec la musique de la série  « Stranger Things ». Le tout est accompagné d’un joli clip qui nous donne une idée de ce à quoi pourrait ressembler les jeux de lumière sur la scène de l’Eurovision.

Alors, non, je ne vous dirai pas que nous avons toutes nos chances de gagner… Car je ne veux plus nous porter la poisse! Mais nous pourrons à nouveau être fiers de notre représentant, montrant la richesse culturelle de nos jeunes talents et la modernité de la scène musicale belge.

Bonne chance, Eliot!

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email