J’ai tout donné. Vraiment. Je n’ai plus de voix, plus de mains, plus d’énergie. Il est bientôt deux heures du matin et je suis dépité. Fatigué. Franchement?! Le vieux playboy de Saint-Marin ? La vulgarissime biélorusse ? Le minet estonien ? Oui, je suis mauvais joueur ! Alors, certes, tout n’a pas été parfait dans la performance belge. Mais quelle belle chanson ! Et comment ne pas tomber sous le charme de notre angélique Eliot. Je l’imagine à cette heure-ci. Quelle pression sur ses frêles épaules, lui qui a tout donné depuis qu’il a été choisi pour représenter notre pays.

Revenons rapidement sur cette demi-finale. Ce fut une bonne surprise. Pas pour le niveau des prestations, elles rendent ma frustration de ne pas voir la Belgique en finale encore plus grande. Je n’ai vraiment pas trouver le niveau incroyable (rassurez-vous, ce sera meilleur jeudi). Mais cette demi-finale qui s’annonçait être un échec ne l’a finalement pas été. La production a parfois montré ces limites mais de manière générale, ce fut vraiment un show réussi. Tout particulièrement l’ouverture par la gagnante Netta qui fut une des meilleurs de ces dernières années. Je ne sais par quel miracle non plus mais cette salle était très bien remplie. Pas forcément par des experts de l’Eurovision mais les israéliens ont finalement répondu à l’appel.

Il y a eu des performances époustouflantes. Je noterais tout particulièrement la chanteuse australienne (qui a fort probablement gagné cette demi-finale) ou le groupe déjanté tout droit venu d’Islande. Voici des passages qui ont du marquer les esprits. Autre source de satisfaction, les cartes postales très bien filmées, les spectacles d’entracte (tout particulièrement la prestation toute glamour de Dana International) nous ont définitivement mis dans l’ambiance. Sur place, l’accès à la salle s’est faite très facilement, tout roulait et l’organisation était nettement plus au point qu’à Lisbonne. The job is done. Maintenant, place à la demi-finale 2 !

Mille excuses, je n’ai pas le temps de vous télécharger quelques photos et vidéos d’ambiance. Mon lit m’appelle. Demain, nous partons à Jérusalem et Bethléem. Vu que ma Semaine Sainte de l’Eurovision vient de tourner au fiasco, je vais trouver le réconfort dans une autre forme de sainteté !

Peace et longue vie à l’Eurovision !

Manifestation devant la RTBF. A quelques heures de la retransmission par la RTBF de la première demi-finale, des personnes en appel au boycott de la tenue de l’Eurovision en Israël. – ©misteremma.com
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email