I came to fight, I came to fight over youuuuu! Et oui, je suis bien arrivé à Tel Aviv, un jour plus tôt que prévu, l’impatience étant trop grande. Il était 2h40 quand j’ai enfin touché le sol israélien avec mon vol Brussels Airlines. A peine arrivé, déjà crevé. En débarquant à Tel Aviv, je vous avoue une petite déception: très peu d’indications annonçant l’organisation du concours dans la ville, l’Eurovision semble passer inaperçu mais à leur décharge, les israéliens étaient plus occupés à célébrer leur fête nationale qu’à s’intéresser à un concours qui n’aura lieu que dans 10 jours. Tout le monde ne partage pas mon impatience… (quelle erreur!)

L’Eurovision à la plage – ©DMD

Après une très courte nuit, mon ami Alexandre qui vit ici m’emmène pour une promenade le long de la mer. Tel Aviv reste cette bulle vibrante, insouciante et ouverte, à l’écart des tensions du reste de la région. La météo est parfaite, comme l’année passée à Lisbonne. L’Eurovision sous le soleil, c’est encore mieux. A l’écart du centre, l’Expo Tel Aviv qui accueillera le show n’est pas la forteresse que j’imaginais. Les formalités administratives et de sécurité sont beaucoup mieux gérées que par le passé. Peut-être parce que je suis là plus tôt (le gros de la presse arrivera ce lundi) ou tout simplement, les israéliens sont-ils plus habitués à ce genre de procédures.

Eurovision 2019 – Le centre de presse se remplit tout doucement – ©DMD

Dans le centre de presse, je retrouve les mêmes visages que les années précédentes. L’Eurovision est une grande famille. La plupart de mes confrères se plaignent des prix exorbitants mais saluent l’organisation générale. C’est vrai que Tel Aviv est une ville chère mais beaucoup d’entre eux restent à longueur de journées dans le centre de presse et ne voit pas la lumière du jour pendant les deux semaines avant la grande finale. Ils n’ont donc aucune opportunité de sortir le moindre shekel superflu de leur portefeuille.

Je poursuis ma visite des lieux. Un bureau d’information est installé par la ville de Tel Aviv. On y reçoit une carte pour visiter des musées, avoir accès à une salle de sport, à des cours de Yoga ou manger une glace. Pas sûr de trouver le temps pour tout ça! Margaux, la responsable, est belge et vit à Tel Aviv depuis 9 ans. Le concours est pour toute ville organisatrice l’occasion de montrer tous ses atouts.

Eurovision 2019 – Espace extérieur pour un moment plus relax – ©DMD

Cette année, le site choisit est un centre de congrès et d’expositions. C’est un peu le plateau du Heysel de Tel Aviv si vous voulez. Chaque pavillon a une utilité différente: salle de presse (près de 1500 journalistes sont accrédités), espaces pour interviews et conférences de presse. La scène est installée dans le plus grand des pavillons. Une tribune temporaire accueillera dix mille spectateurs. Dans un autre pavillon est prévue la green room, l’espace où les artistes attendent les résultats. Ici aussi, il était possible d’acheter des places pour vivre la soirée au plus près des artistes (une première!) mais elles n’ont pas suscité un grand intérêt. De manière générale, ce n’est pas la ruée sur les tickets espérée par les israéliens. Certains y voient la conséquence des appels au boycott. J’y vois surtout des prix bien trop élevés qui calmeront heureusement les ardeurs des prochains pays organisateurs.

Eurovision 2019 – L’entrée du pavillon 2 de Tel Aviv Expo – ©DMD

Contrairement à l’année passée, c’est le grand retour de l’écran LED derrière la scène. Les portugais voulaient une mise en scène plus sobre et avec moins d’artifice pour l’édition 2018. On s’en était contenté. Mais il faut avouer que la multitude de possibilités scéniques qu’offre cet élément rend le spectacle plus impressionnant. Pour avoir assisté à certaines répétitions, même les chansons les moins intéressantes prennent soudainement un tout autre intérêt. Vous en aurez plein les yeux, soyez en sûrs. En cette fin de semaine, les pays défilent pour leur deuxième répétition. C’est l’occasion de peaufiner les derniers détails. Eliot s’est terriblement amélioré par rapport à son premier passage. Il joue avec les caméras et maîtrise mieux ses déplacements sur la grande scène. J’aurais l’occasion de vous parler un peu plus de lui et de son équipe dans un prochain article. 

Eurovision 2019 – Répétition belge – © DMD

Le long de la mer, le Eurovision Village est en construction. Il proposera de multiples activités, des concerts d’artistes locaux et internationaux et des écrans géants permettront d’y suivre le concours, sans se ruiner. Petit à petit, la ville va se mettre en mode Eurovision. La télévision israélienne vient de confirmer officiellement la venue de Madonna, l’excitation monte encore d’un cran. Tout est prêt pour une semaine haute en couleurs.

Stay Tuned!

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email