La soirée des belges nous a déjà donné quelques souvenirs incroyables mais, au fil des années, cette soirée s’est transformée en une sage réception de fin d’après-midi où si l’on a le plaisir de se retrouver, elle offre nettement moins de moments inoubliables.

Avec le coronavirus, la culture n’est vraiment plus à la fête et de plus en plus d’artistes se plaignent auprès de la Première Ministre Sophie Wilmès pout son inaction face au désastre qui s’annonce dans ce secteur d’activité. La culture en Belgique est une matière régionalisée et il est du ressort de la Fédération Wallonie-Bruxelles de présenter un plan de relance, ce qu’a Ministre de la Culture er des Médias, Bénédicte Linard, a fait ce vendredi 22 mai 2020. Par contre, le Tax Shelter et le statut d’artiste est du ressort du fédéral et là, Sophie Wilmès et son gouvernement peuvent aussi agir…

Élaboré avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel sur base de concertations avec le secteur, ce plan, estimé à 6 millions d’euros, vise à soutenir toute la chaîne de création, des auteurs aux exploitants de salles de cinéma, en répondant aux demandes des professionnels face à cette crise et ses répercussions actuelles et futures.

Grâce à ce plan de relance, la Ministre et le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel entendent soutenir l’ensemble des professionnels du cinéma pour faire face aux difficultés rencontrées et qui vont impacter le secteur ces prochains mois (charges supplémentaires pour les cinémas, sur les tournages, inconnues financières…).

Cet ensemble de mesures complète celles déjà mises en place par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles via le fonds d’indemnisation des opérateurs et celles déjà adoptées en avril par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel, visant à augmenter les réserves en trésorerie des acteurs de la chaîne de création.

Mesures au bénéfice des auteurs

Parce qu’ils sont directement affectés par le ralentissement de l’activité, il est impératif de mieux soutenir les auteurs, à la base des œuvres qui font la renommée de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour ce faire, plusieurs mesures seront mises en place : 

  1. Mise en œuvre d’un nouveau système d’aide à l’écriture et au développement en septembre 2020 :
    1. Augmentation du nombre d’aides à l’écriture : leur nombre passera de 13 à 24 aides par an (12 500 euros)
    2. Nouvelle aide au développement du scénario : 12 nouvelles aides de 30 000 euros seront accordées pour le développement artistique des scénarios.
       
  2. Lancement d’un appel à projet avec la SACD et Orange Belgique en juin 2020 :
    Afin de combler un manque dans le profil des films produits en FWB, 6 bourses seront accordées pour l’écriture de longs métrages destinés aux enfants, aux adolescents et aux familles.
     
  3. Lancement d’un appel à projet Créanimation en septembre 2020 :
    Pour permettre à nos créateurs de développer en FWB des contenus originaux, le CCA lancera un nouvel appel à projets destiné à soutenir non seulement le développement mais également en partie la production de séries d’animation initiées en FWB.
     
  4. Lancement d’un appel à projet « nouvelles écritures » avec la RTBF :
    Suite au succès des appels podcast en 2018 et Instagram en 2019, un nouvel appel à projets « nouvelles écritures » sera lancé par le CCA conjointement avec la RTBF afin d’encourager les créateurs à tester de nouvelles pistes narratives.
     
  5. Lancement d’un nouvel appel à projet créatif avec la RTBF :
    Dans la foulée des mesures annoncées récemment par la RTBF, le CCA s’associera à la chaîne publique pour lancer un nouvel appel à projets dans un format destiné à permettre aux auteurs de déployer une créativité sans limite.

Réouverture des salles de cinéma : mesures au bénéfice des exploitants et des distributeurs soutenus par la FWB Parce que la salle de cinéma reste la première étape incontournable de la carrière d’un film, il est primordial que la FWB soit aux côtés des opérateurs pour assurer toutes les conditions de sécurité et d’offre de contenu susceptibles de faire revenir les spectateurs dans les salles de cinéma. Pour ce faire, plusieurs mesures seront mises en place : 

  1. Prise en charge du coût des mesures sanitaires liées à la réouverture des salles :
    Seront couverts, pour les exploitants Art et Essai, les frais de gels, masques, matériel etc. nécessaires pour assurer un degré maximal de sécurité en matière d’hygiène dans les salles.
     
  2. Achat de 20 000 places de cinéma :
    Via l’achat de 20 000 places de cinéma, valables dans les salles soutenues par la FWB, le CCA offrira une aide supplémentaire aux exploitants et distributeurs et une possibilité de plus pour les spectateurs de découvrir des films Art et Essai.
     
  3. Soutien spécifique aux distributeurs pour la réouverture des salles :
    Une aide spécifique sera mise en place afin d’encourager les distributeurs qui prennent le risque de sortir des films Art et Essai dès la réouverture des salles, dans un contexte qui promet d’être difficile.
     
  4. Campagne de promotion pour la réouverture des salles de cinéma art et essai :
    Une campagne de promotion presse, radio, TV et digitale sera lancée afin d’encourager les spectateurs à revenir dans les salles.

Mesures envisagées au bénéfice des producteurs Pour que la relance soit complète, les mesures ci-dessus, si importantes soient elles, devront impérativement être accompagnées de mesures au bénéfice du secteur de la production. La relance des tournages, avec un financement adéquat des productions, doit se faire dès que cela sera rendu possible par le Conseil National de Sécurité.
Les pistes de soutien suivantes sont actuellement en discussion et nécessiteront de mobiliser les réserves financières du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel. Elles devront également s’inscrire dans une réflexion commune et coordonnée avec les guichets audiovisuels régionaux afin d’apporter des réponses équilibrées et structurantes pour l’ensemble du secteur : 

  1. Prise en charge du surcoût lié aux mesures Covid-19 sur les tournages de films d’initiative belge francophone – et éventuellement des séries – jusqu’en décembre 2020. La mesure pourrait être prolongée selon les disponibilités budgétaires.
     
  2. Majoration des aides à la production de la Commission Cinéma de 20% pour les longs métrages, courts métrages, documentaires et films Lab en 2020 et 2021, afin de compenser la diminution probable des apports Tax Shelter.
     
  3. Majoration des aides aux séries belges : en complémentarité avec les mesures envisagées par la RTBF, le CCA accordera un bonus de 100 000 à 150 000 euros par série, en fonction du budget de la série afin de combler les difficultés actuelles de financement des séries belges.

Toutes ces mesures, d’un montant total estimé à 6 millions d’euros, seront financées par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

« Ce plan de relance est la traduction en actions concrètes des réflexions issues des concertations menées avec le secteur du cinéma et de l’audiovisuel. Création, production, diffusion, tous les acteurs de la chaîne du cinéma sont aujourd’hui durement touchés en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il faut les soutenir dès maintenant sous peine de rendre la reprise de leurs activités impossible. » conclut Bénédicte Linard.

Outre ces mesures, la concertation se poursuit avec le niveau fédéral annonce le communiqué de presse, concertation concernant les droits sociaux des artistes et la réflexion sur la mise en place d’un Fonds de garantie pour la reprise des tournages.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email