Le 36ème Festival International du Film de Mons sera inévitablement exceptionnel. Déjà touché par la crise de la covid-19 en mars 2020, le festival verra encore planer les contraintes liées au virus sur son édition 2021. Une perspective qui oblige les organisateurs à adapter certains aspects de l’événement.

Malgré un processus de sélection des films inhabituel et bouleversé, la programmation du festival conservera ses ambitions et un volume important de films inédits et de qualité à l’attention du public montois et de tous les festivaliers. Ceux-ci seront présentés dans le cadre des deux compétitions (internationale et parallèle) et hors compétition, lors d’avant-premières nationales et de séances thématiques.

Le premier invité annoncé est Jaco Van Dormael : réalisateur et scénariste d’un cinéma exigeant dans sa conception mais accessible au grand public, il jouit également d’une grande reconnaissance sur le plan international. Chacun des films de Jaco Van Dormael a fait l’événement. Primé aux Césars, aux Oscars, aux European Film Awards, à Cannes et dans de nombreux festivals, il est l’un des plus grands ambassadeurs de notre cinéma depuis 3 décennies.

L’affiche de cette édition fait écho directement à la femme fatale qui sera le thème d’une conférence et d’une rétrospective.

La « vraie » femme fatale ne tue ni ne manipule mais révèle et dévoile les faiblesses, la violence ou encore la naïveté des hommes. Fatales, elles le sont assurément. Parfois en tant qu’anges exterminateurs mais aussi en tant que révélateurs qui laissent une trace indélébile chez ceux qu’elles croisent.
La conférence développera ce sujet à travers des analyses illustrées d’extraits de films d’hier et d’aujourd’hui.
 
En complément de la conférence, durant toute la semaine du festival, les spectateurs pourront voir ou revoir une sélection de films marquants mettant en scène des femmes fatales. Une rétrospective thématique qui affirme un peu plus le souhait du festival de consacrer une part de sa ligne éditoriale à la redécouverte sur grand écran et en copies restaurées de films qui ont marqué l’histoire du cinéma.

Plus largement, il y a une volonté du festival de mettre la femme en évidence. La journée du 8 mars 2021 (Journée Internationale des Droits des Femmes) sera aussi l’occasion de discuter avec les professionnelles du cinéma belge de la question de la parité dans le cinéma, une démarche menée à grande échelle par le Collectif 50/50 (dont le festival est signataire) dont l’objectif est de parvenir à une plus juste répartition homme-femme dans toutes les composantes du cinéma, de la création à la diffusion.

Pour cette édition exceptionnelle, le festival proposera des tarifs exceptionnels:
5 € la place de cinéma pour toutes les séances à Imagix Mons et à l’Auditorium Abel Dubois.
30 € le Pass Festival pour 12 séances de la programmation. Les détenteurs du pass pourront en outre profiter du « Kit Festivalier » qui inclut goodies et bons de réductions offerts par les partenaires culturels et privés du festival.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email