Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

FRANCOFOLIES DE SPA 2015 : Manon Ache partage ses émotions

Aux Francofolies de Spa, vous pouvez aller voir des artistes confirmés sur la scène Pierre Rapsat, des artistes à la mode dans le Village mais vous pouvez aussi découvrir des talents au Café de l’Europe. C’est là d’ailleurs qu’ont démarré Fréro Delavegua ! Oui oui ! C’était en 2012 et j’étais là avec celle qui les a découvert, Céline Aron. Après une signature avec Universal, un passage remarqué à The Voice France et une fan base très active, les deux artistes français étaient ce lundi 20 juillet 2015 sur la scène Proximus.

Cette année, j’étais aussi au Café de l’Europe. J’y ai vu Olivia Auclair et Manon Ache.

Avec sa pop française culottée, Olivia Auclair titille les mecs et chatouille les nanas. Son sourire malin, son énergie, sa spontanéité et sa taille version Grande Sophie stimulent le public pour mieux nous croquer. Après son concert, nous nous sommes ratés pour discuter ensemble mais ce n’est que partie remise. Par contre, un entretien avec la charmante Manon Ache a bel et bien eu lieu.

Mon nom est Manon Ache, sans H devant mais avec un H à l’intérieur.

Son nom vient historiquement de son nom civile. Elle écrit de belles chansons pas drôles qu’elle chante avec le sourire.

Elles sont belles car elles sonnent joliment.

Manon Ache ne cherche pas à bouleverser l’ordre établi sans la musique, à révolutionner le cours de l’histoire.

Dans mes chansons, je parle de sujets de vie, de ma vie, de la vie des gens, de ce que j’observe. Je parle de ces choses avec mon regard à moi et, moi, j’ai un peu tendance à trouver que quand c’est compliqué, quand il y a de la souffrance, quand il y a des défis, c’est plus intéressant que quand tout va bien. Et donc je n’écris que sur des sujets qui ont un fond complexe et qui ne sont pas drôles.

Pourrait-on comparer l’univers de Manon Ache à celui de Mylène Farmer ?

Mylène Farmer fait des chansons qui sont moins accessibles au niveau texte. Moi je fais ce que l’on appelle de la chanson réaliste. Je fais des chansons qui sont écrites comme une histoire.  Je suis explicite. Mylène Farmer est plus implicite.

Même si Manon est un être complexe et torturé, elle est optimiste et souriante.

Je chante parfois des choses un peu dures sur un ton doux et un peu dédramatisant. Il y a parfois un fossé entre le fond et la forme.

Alors, aurait-on la chance de voir Manon Ache sur la scène Proximus dans quelques années comme Fréro Delavegua ?

Moi ce que j’aime c’est d’être en conversation avec le public. J’aime bien voir les gens qui écoutent. J’aime bien aller chez les gens, faire des concerts en appartement. J’aime bien voir les gens me répondre dans leur posture, dans leur regard, dans le mouchoir qu’ils vont chercher dans leur sac, dans le coup de coude qu’elles donnent à leur mari, …

Manon Ache aime l’intimité, l’échange, le contact. Si un jour, vous croisez Manon Ache sur votre chemin, votre soirée sera assurément pleine d’émotions.

D’ici là, je vous invite à découvrir son EP 6 titres, La douleur embellit l’écrevisse. A découvrir sur son site Web.


Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *