Dès le 15 janvier 2022, la galerie inside-out, qui jusqu’à présent avait principalement une existence digitale, ouvrira une galerie physique en plein cœur du quartier des Marolles à Bruxelles.  L’histoire de cette galerie et des choix des artistes sont intimement liés à la personnalité et au parcours atypique de son fondateur Enzo.  Après des expériences professionnelles de plus de vingt ans dans le secteur financier et pour des ONGs de microfinance et humanitaire médicale, l’envie lui est venue de conjuguer sa passion pour l’art contemporain et ses convictions humanistes.

Visual activism

La galerie expose des photographies prises par des artistes internationaux émergents et confirmés. Leur opinion transparaît dans leurs œuvres. L’esthétique de l’œuvre permet d’accompagner un message percutant qui questionne sur différentes réalités de notre époque. Tout cela dans une atmosphère lumineuse, des couleurs pop, vibrantes, des photos scénarisées, … avec parfois un brin de surréalisme à la belge.

« Nous sommes une galerie qui dit quelque chose, nous choisissons des artistes porteurs d’un message fort.   Cela va du féminisme de Vicky Martin au questionnement identitaire d’Iwajla Klinke en passant par la réhabilitation de l’image de l’Afrique de Derrick O. Boateng » explique Enzo.

Le site internet insideoutartgallery.com permet de déjà se plonger dans l’imaginaire de la nouvelle galerie. On y trouve notamment les photographies puissantes des artistes précités mais également de Julia Buruleva, Patrick Van der Elst, Justin Dingwall et Roman Handt. 

image003.png

Une galerie comme lieu d’expériences

Le rapport du visiteur à l’œuvre physique principalement pour les photographies en très grands formats est nécessaire et utile. 

« Avec cette galerie, rue Blaes, nous souhaitions que les artistes et les œuvres rencontrent un public différent qui ne va pas forcément sur les plateformes internet. Cela nous permet, et nous y tenons beaucoup, de créer des expositions photo « augmentées », où les photographies sont complétées par une scénographie, des objets, des sculptures, des présentations vidéo, des visites guidées, des discussions avec l’artiste, … pour ainsi offrir au visiteur une expérience unique et inspirante » souligne Enzo.

Ouverture avec Patrick Van der Elst – attraction!

Né à Bruxelles le 18 mai 1969, Patrick Van der Elst vit et travaille en Belgique. Anesthésiste (1999), il partage son temps entre la photographie et l’hôpital.

Son travail photographique ne suit aucun formalisme, ni ne revendique aucune filiation. Pour l’expression artistique, il s’en remet à lui-même, suivant l’idée de ne faire que ce qui lui plaît et de ne pas s’enfermer. L’homme questionne et ne donne pas de réponse.

Quant à la technique, il se définit comme autodidacte, plus adepte de l’empirisme et du tâtonnement que de l’enseignement classique, un peu touche-à-tout, puisqu’il doit monter des décors, peindre des fonds, faire des sculptures, inventer des mises en scène, placer des éclairages ou retravailler des images. Il lui semble essentiel de ne mettre aucune limite aux moyens ou à la méthode, de ne ressentir aucune contrainte afin de créer un univers onirique et original.

Galerie inside-out
132 rue Blaes. 1000 Bruxelles. Site Internet

Exposition « attraction! de Patrick Van der Elst« 
Dates : du 15/01 au 17/02/2022

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email