Vous vous demandez parfois qui efface votre porno sur Facebook ou même une peinture représentant une personne nue ? Mortiz Riesewieck et Hans Block ont retrouvé des employé.e.s philippin.e.s embauchés par la Silicon Valley pour nettoyer les réseaux sociaux.

Au rythme de 25.000 images offensantes (ou pas) par jour, ces petites mains au maigre salaire font le sale boulot et nettoient les horreurs que les pervers européens et américains inondent sur la toile (Twitter, Facebook, Youtube, …).

Du porno dont ils n’ont jamais entendu parlé ni même imaginé l’existence aux meurtres crapuleux en passant par les violences diverses et la pédo-pornographie, ces êtres humains voient le pire de l’humanité chaque jour.

Lorsque l’on voit certains médias français s’interroger pourquoi Facebook a laissé durant 17 longues minutes le tireur filmer en live ses attaques Christchurch en Nouvelle-Zélande, on a peut-être un autre regard en voyant le documentaire « The Cleaners » tant l’abondance des atrocités est énormes. Mais qu’est-ce qu’une « atrocité » ? Pour certains, il s’agit parfois de preuves d’exaction de la violence d’un groupe.

Le documentaire va loin dans la tentative de comprendre pourquoi certaines images sont effacées et recoupe ces effacements avec les personnes qui les ont réalisées ou publiées. Il démontre aussi que le curseur n’est pas facile à placer selon les mentalités, les opinions, les lois d’un pays ou d’un autre, les intérêts économiques, …

Fiche technique
Titre : The Cleaners
Réalisation : Mortiz Riesewieck et Hans Block
Pays : Autriche, Ghana
Genre : Documentaire
Date de sortie : 2018 – Présenté au Millenium Festival le 26 mars 2019
Durée : 1h32

Affiche du documentaire « The Cleaners » de Mortiz Riesewieck et Hans Block
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email