Pas toujours évident de produire un texte drôle et percutant chaque jour pour une chronique en radio ou en télé. L’humoriste et imitateur Nicolas Canteloup en a fait les frais ce matin dans la matinale d’Europe 1. Il a, effectivement, tenté d’être drôle avec l’affaire du viol de Théo par 4 policiers à Aulnay.

Je tiens maintenant à m’adresser à la population gay de ce pays. Une population qui me tient particulièrement à coeur car c’est moi qui ait fait le mariage gay (…). J’espère que vous le savez parce que c’est le seul truc de bien que j’ai fait en cinq ans (…). Je voulais leur dire ceci : ‘Amis gay : ce n’est pas la peine non plus de chercher un deux pièces sur Aulnay centre. La police ne recommencera plus. C’était un accident, pas une pratique courante sur Aulnay-sous-bois (Nicolas Canteloup avec la voix de François Hollande)

L’assimilation entre un viol présumé commis avec une matraque et l’homosexualité a rapidement provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux et en interne à Europe 1.

Le producteur de Nicolas Canteloup, Jean-Marc Dumontet, a rapidement présenté ses excuses au nom de l’humoriste en déclarant dans un communiqué que C’était un très gros dérapage ce matin, évidemment involontaire. Très mauvaise inspiration qui ne nous ressemble pas. On pensait que c’était trash, c’était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèrement désolé.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email