Il faut que je vous parle de Didier. Nous nous connaissons depuis près de 15 ans. Il avait frappé à la porte de mon entreprise pour faire un stage lors de ses études, nous sommes ensuite devenus amis avant de devenir collègues et partenaires dans de nombreuses aventures cinématographiques. Voilà maintenant 3 ans que nous parcourons ensemble les bureaux d’architecture pour filmer, capturer, saisir les créations des hommes et des femmes qui construisent nos villes, qui imaginent notre futur habitat.

Didier est un technicien minutieux et très attentionné avec son matériel de tournage mais il est parfois très tête en l’air. Dernièrement, alors que nous avions rendez-vous à la gare du midi de Bruxelles pour aller à Paris, il avait oublié son smartphone chez lui. Il a couru dans un sens pour aller le récupérer sur la table de sa cuisine et il a couru dans l’autre sens pour sauter dans le Thalys. Un aller-retour qui a bien failli lui coûter son voyage dans la Capitale française.

Didier Minne – Tournage Solar Bike – Carterville Cemetery – Missouri – Route 66 – ©misteremma.com

Après 4 jours de tournage, nous avions un jour off avant de revenir à Bruxelles. Nous quittons notre hébergement, nous déposons les bagages à la consigne de la gare et là, c’est le drame ! Didier découvre qu’il a oublié son béret à l’auberge. Il me laisse en plan dans le hall de la gare du Nord et reprend le métro vers La Chapelle pour récupérer son accessoire vestimentaire fétiche. Didier sans son béret, c’est impensable. Il sait où il la déposé, il mémorise l’endroit, il le voit mais malheureusement, lorsqu’il arrive à l’auberge, la chambre avait déjà été nettoyée et aucune trace du béret. Il demande au personnel. Personne ne le trouve.

Complètement abattu, Didier me retrouve. Je tente de lui remonter le moral en allant manger un gâteau au chocolat et mascarpone au « Lhoir dans la Théière » dans le 4ème arrondissement (3 rue des Rosiers) mais rien n’y fait. Je ne parviens pas à lui changer les idées. Nous n’avons pas vraiment le temps pour faire du shopping et je lui propose de chercher un nouveau béret sur le net. Et c’est là que nous tombons sur le site headict.com. Un bonheur. Il existe 5 pages complètes de bérets et bien d’autres pour des casquettes, bonnets et écharpes en tous genres.

Tout en dégustant notre thé, nous avons analysé les différents modèles provenant de nombreuses marques. Didier a d’abord pensé que le Stetson Texas Woolrich Herringbone grey serait le meilleur choix car le mannequin lui ressemble furieusement. Puis, à force de recherches, il s’est dit que la casquette Brentford Laine noir était pas mal non plus, même coup de cœur pour le Brentford coton marron mais, finalement, son choix s’est porté sur la casquette Brentford Laine gris. Pour ma part, j’ai craqué pour un bonnet harbor heather navy et pour une casquette Docker Ocean Legend black. J’adore ces modèles ! Quelques clics et jours plus tard, Didier avait son magnifique béret et nous pouvions reprendre nos tournages en toute tranquillité, professionnalisme et chaleur. La chaleur par l’hiver qui nous arrive est certainement le maître mot pour nos prochaines productions en extérieur.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email