Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

SOLAR BIKE : De Amarillo à Vega, Texas

Fisk Building – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

ENGLISH TRANSLATION HEREUNDER

Les frères Minne sont sortis dans un bar afin de jouer au billard et sont tombés sur la soirée Halloween d’Amarillo. « Canon« , parait-il. Laure, Barbara et Michel ont quant à eux passé leur fin de soirée au Walmart. Pour ma part, je suis resté dans la chambre d’hôtel pour trier mes photos.

5 heures du matin, Geoffroy vomit son repas indien. Trop mangé ? Trop épicé ? On ne ne saura jamais mais il se sent bien mieux au matin devant un Maple Pecan Latte (et nous devant un cookie et un brownie !).

Il est pratiquement midi lorsque Michel quitte Amarillo, ville walking dead en ce dimanche matin. Nous décidons de passer par le centre ville afin de découvrir la S Polk Street où se trouve le bâtiment Paramount, le building art déco Santa Fe et le Fisk Building construit en 1926 par l’architecte Guy A. Carlander pour le compte de Charles A. Fisk, Président de l’Amarillo Bank & Trust.

Santa Fe – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Paramount – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Happy State Bank – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Parking – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Fisk Building – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Dès la sortie de la ville, nous démarrons directement avec un plan ronin depuis le voiture. Ce plan est très compliqué à réaliser car Geoffroy assis à l’arrière, portière grande ouverte, filme Michel de côté. Didier donne ses directives à Geoffroy grâce à un écran de contrôle posé sur le tableau de bord et me dirige car, pour ma part, je gère la vitesse de la voiture afin que Michel reste dans le tier du cadre tout en faisant attention à la circulation et au son du micro de Michel.
Au cinéma, ce plan se réaliserait avec un vélo accroché sur une remorque et à la voiture afin que les deux véhicules bougent en même temps, l’acteur faisant alors semblant de pédaler. Ici, rien de tout cela. Que de la sueur !

Boostés par notre expérience de la veille et les merveilleuses images que nous avions rapportées, nous décidons de poursuivre dans notre lancée et je dois bien vous avouer que c’est à nouveau un grand succès malgré une circulation dense et une route à trois bandes. Nous pensons directement à Cristina, notre monteuse restée Bruxelles et à la joie qu’elle aura en découvrant ces images dans les prochaines semaines.
L’aventure de ce documentaire se transforme petit-à-petit et nous songeons de plus en plus à la transformer en un long métrage et rêvons à des festivals de prestige.
Mais restons les pieds sur terre et revenons à cette journée qui fut, à nouveau, parsemées d’exploration urbaines de stations services abandonnées.

Portrait Michel Voros – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Station service abandonnée – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Station service abandonnée – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Station service abandonnée – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Station service abandonnée – Vega, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Après les coccinelles, nous avons découvert les Cadillacs enterrées dans le sol. Quelle déception ! #attrapetouristes. Si vous faites un jour la Route 66, préférez le VW Bug Ranch.
Le vélo de Michel était installé à l’entrée du site et telle une rock star, il s’est fait accoster par de nombreuses personnes venues découvrir son drôle d’engin et faire un selfie avec lui. Nous avons cru ne jamais sortir de cet endroit.

Cadillac Ranch – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Cadillac Ranch – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Cadillac Ranch – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Cadillac Ranch – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

Alors que nous trouvions que nous avions déjà bien travaillé et que l’estomac de Geoffroy criait famine, nous sommes passés à côté d’un homme trainant à pied un lourd fardeau – sorte de traineau rempli de sacs. Il était accompagné de deux chiens. Nous décidons de faire marche arrière afin de voir s’il n’a besoin de rien. « Un peu d’eau ? » lui lance-je à travers la fenêtre de ma KIA. « Non, non » me répond-il, « j’ai tout ce qu’il me faut ». Craig Clements, ancien parachutiste de l’armée américaine a décidé de traverser les État-Unis à pieds, avec ses deux chiens. C’est un projet de 3 années qu’il réalise afin de récolter des fond pour le Wounded Warrior Project (Projet de guerriers blessés).

Au moment où nous commençons à lui parler, Michel arrive avec son vélo. 30 minutes d’échanges suivront dont nous capturons avec notre Alpha 7S chaque émotion. Après Hoki Lee, voici une deuxième séquence très importante pour notre film.

Extrait film « Solar Bike » de Didier Minne et Mister Emma – Michel Voros – Craig Clements – Texas – ©lesdelires.productions – Kinoflight 2017

Michel aime s’arrêter devant les différentes attractions qui animent le parcours de la Route 66 pour se prendre en photo devant ceux-ci et les poster sur le Facebook de Solar Bike Route 66, mais le Second amendment Cowboy ne lui a pas plu. Il faut dire que ce géant représente le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique qui garantit à tout citoyen américain le droit de porter des armes.

Second Amendment Cowboy – Amarillo, Texas – Route 66 – ©misteremma.com

ENGLISH TRANSLATION

The Minne brothers went out to a bar to play pool and came across Amarillo’s Halloween party. « Amazing », it seems. Laure, Barbara and Michel spent their late night at Walmart. On my side, I stayed at the hotel room to sort my photos.

5 o’clock in the morning, Geoffroy vomits his Indian meal. Ate too much ? Too spicy? We will never know but it feels much better in the morning in front of a Maple Pecan Latte (and us in front of a cookie and a brownie!).

It’s almost noon when Michel leaves Amarillo, a ghost town on Sunday morning. We decide to go through the city center to discover S Polk Street where the Paramount building is located, the Santa Fe art deco building and the Fisk Building built in 1926 by the architect Guy A. Carlander on behalf of Charles A. Fisk, President of Amarillo Bank & Trust.

Right out of the city, we start directly with a Ronin scene from the car. This scene is very complicated to realize because Geoffroy sitting at the back, door wide open, films Michel aside. Didier gives his instructions to Geoffroy thanks to a control screen placed on the dashboard and directs me because, on mi side, I manage the speed of the car so that Michel stays in the third of the frame while paying attention to the traffic and the sound of Michel’s microphone.
In a movie, this scene would be realized with a bike hooked on a trailer and the car so that the two vehicles move at the same time, the actor then just pretending to pedal. Here, none of this. Only sweat!

Boosted by our experience of the day before and the wonderful images that we brought back, we decide to continue our momentum and I must admit that it is again a great success despite a heavy traffic and a three-lanes road. We directly think of Cristina, our editor who remained in Brussels and the joy she will have by discovering these images in the coming weeks.
The adventure of this documentary is changing little by little and we are thinking more and more about turning it into a feature film and dreaming of prestigious festivals.
But let’s keep our feet on the ground and return to this day, which was once again dotted with urban exploration of abandoned service stations.

After the VW Bugs, we discovered the Cadillacs buried in the ground. What a disappointment ! #touristscatch. If you make Route 66 one day, prefer the VW Bug Ranch.
Michel’s bike was installed at the entrance of the site and like a rock star, he was accost by many people who came to discover his funny machine and make a selfie with him. We thought we would never leave this place.

While we found that we already did a good job and Geoffroy’s stomach started starving we passed by a man who was walking and pushing a heavy burden, a kind of sled full of bags. He have 2 dogs on his side. We decide to back up to see if he need something. “A little bit of water ?” asked him from the window of my Kia. He answered “No, no, I have everything I need”. Craig Clement, a former US army paratrooper decided to cross the USA by foot, with his two dogs. It is a 3 years project he realize to raise money for the Wounded Warrior Project.

When we start talking to him, Michel arrive with his bike. A 30 minutes conversation follow, from which we captured every emotion with our Alpha 7S. After Hoki Lee, this is the second most important sequence of our movie.

Michel like stopping at the several attractions that animate our trip to take picture in front of them and post them on the Solar Bike Route 66 Facebook page, but he didn’t like the “Second amendment Cowboy”. I must say that this Giant represent the second amendment of the Constitution of the Unites States of America, that guarantee the right to bear arms.

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *