Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

SOLAR BIKE PROJECT

Selfie Mister Emma – Didier Minne – Geoffroy Minne – ©misteremma.com

Eux, c’est Didier et Geoffroy. Je vous vendrais Geoffroy comme notre excuse sexy pour faire de l’audience. Je lui ai d’ailleurs demandé de prendre sa salopette et de se mettre un peu de cambouis sur le visage afin de réaliser son portrait. Mais il est venu sans salopette et le cambouis, on en n’a jamais trouvé. En définitive, Geoffroy s’en fout de tout ça. Lui, ce qui l’intéresse, c’est le vélo de Michel. Il est passionné par la mécanique. Déjà petit, il démontait les radios et autres engins de son grand frère pour en découvrir les mécanismes et les remonter. Ça ne fonctionnait pas toujours mais, au moins, il vivait sa passion.

Didier, quant à lui, est réalisateur. Il y a 15 ans, il est venu me voir pour réaliser un stage en entreprise. Il était étudiant à l’INRACI. Il n’est pas venu seul mais avec son pote Joachim. Je n’avais rien pour eux hormis une caméra à leur mettre à disposition. Je leur ai dit de la prendre et de réaliser un film, ce sera leur stage. Ils se sont appliqués, ont réalisé un magnifique reportage sur un petit cinéma du centre ville de Bruxelles et, ensuite, nous sommes devenus amis.

La passion de Geoffroy pour le modélisme s’est mélangée avec celle de Didier pour le cinéma. La miniaturisation du matériel cinématographique les a encouragé à créer une société spécialisée sur les images embarquées par des drones, des stabilisateurs, etc. Ensemble, ils ont investi dans un arsenal de matériel en tous genres.

Michel Voros – ©misteremma.com

Laure Froidecœur – ©misteremma.com

Eux, ce sont Michel et Laure. En privé, ils s’appellent Monsieur et Dame Schtroumpf. Outre les petits personnages bleus qui envahissent la décoration de leur maison de Limal, ils sont passionnés par l’univers de Disney. Laure porte d’ailleurs généralement des vêtements et des accessoires à l’effigie de ses héros préférés. Je pense même que leur bague de mariage est en forme d’oreilles de Mickey.

Et moi, je suis Mister Emma et c’est depuis un avion qui m’emmène vers Chicago que je vous écris ses quelques lignes. « Encore ! » me direz-vous. Et oui, si vous avez lu mon précédent livre (L’Abécédaire du Norfolk paru en 2014 aux Éditions Lamiroy) vous savez que je déteste l’avion… et rien n’a changé de ce côté-là. Pourtant, j’ai fait des efforts sur moi-même, un travail psychologique et plusieurs vols dans un cockpit pour que l’on me démontre le risque zéro. Rien n’y a fait. Dès que ce maudit oiseau d’acier bouge, je tremble de partout. Heureusement, Docteur Valium est là pour me rassurer !

Selfie Mister Emma – Geoffroy Minne – Didier Minne – ©misteremma.com

Si je suis dans cet avion, c’est à cause de tout ce beau monde.

Lors d’un barbecue dans mon jardin, je parle du projet de Michel à Didier qui montre directement un intérêt marqué à l’idée de suivre le rêve fou de ce type. Il veut réaliser un road movie.

Michel a imaginé (et donc construit) un vélo électrique alimenté par un panneau solaire. Après d’innombrables calculs, de nombreux dessins et 3 prototypes, un vélo en fibre carbone a vu le jour et l’idée de traverser la Route 66 avec son drôle d’engin a grandit dans son esprit au point qu’une date de départ a été arrêtée fin 2016 et que tout le parcours s’est mis en place durant le premier semestre 2017.

Vu l’emballement de Didier, je provoque une réunion avec Michel et Laure afin qu’ils fassent connaissance. Le coup de foudre se produit. Il faut dire que les thématiques de la city symphonie et du road movie sont les péchés mignons de Didier, il en a d’ailleurs fait les sujets de son mémoire de fin d’année. Didier se faisant de plus en plus pressant pour produire le film, je mis tout en place pour que ce projet devienne réalité.

Malheureusement, nous avons joué de malchance : alors que nous avions décidé de développer une série documentaire pensant que la série intéressera les chaînes de télévision, ce fut tout le contraire. La RTBF, BeTv, Proximus nous ont répondu en cœur qu’un unitaire serait envisageable mais jamais une série. Même son de cloche à RTL-TVI qui, de plus, vit une période sociale compliquée avec un licenciement massif.

Ensuite, notre co-producteur français nous a lâché début septembre laissant notre partenaire Tax Shelter hésitant à nous suivre jusqu’au bout de l’aventure.

Quoiqu’il en soit, nous sommes restés positif. Nous avons cherché et cherché encore des solutions, des partenaires. Laure fut merveilleuse dans ses contacts avec les hôtels américains, Connections nous a trouvé des vols à prix très réduits et une voiture bien moins chère que toutes celles que nous avions trouvé sur le Net.

Nous sommes le 2 octobre 2017, je suis dans un avion KLM en direction de Chicago avec Didier et Geoffroy. Laure et Michel sont déjà à Chicago depuis une semaine, ils mettent les derniers détails en place et le 5 octobre, nous serons partis… à une allure de 20 km/h.

Un vélo, ça roule pas vite ! Du coup, pour parcourir les presque 4000 kilomètres qui sépare Chicago de Los Angeles, le planning prévoit 59 jours exactement avec 5 jours off pour reposer le fessier de Michel. Je ne vous ai pas encore dit qu’il n’y avait que Michel qui allait « pédaler » ? Laure, elle, suit en voiture « balai » afin de prévenir les éventuels problèmes et nous nous serons dans un second van pour capturer un maximum d’images de notre périple.

Sur le temps que l’équipe tournera cette épopée, je vous ramènerais une série de chroniques qui relateront notre quotidien, l’histoire de la mythique route, les rencontres intéressantes et cocasses que nous ferons avec des américains.
Si je peux vous décevoir immédiatement ou plutôt vous rassurez, ne vous attendez pas à voir que des américains en surpoids, un hamburger à la main.
Nous pensons que les personnes que nous allons rencontrer seront des individus qui seront dans un premier temps intéressés par le drôle de vélo de Michel, c’est lui qui va aller vers Michel et lui poser des questions. A nous ensuite d’approfondir ce début de relation en lui posant des questions sur sa vie, sur le lieu où nous le rencontrons, sur ses passions, etc.

Cette aventure s’annonce déjà captivante. Je me réjouis d’y être vite et de vous rapporter un maximum d’images.

Mister Emma

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Comments

  • Denise

    13 octobre 2017

    Quelle aventure extraordinaire !

Post a Comment

SECURITE *