En 1998, Josiane Balasko réalisait Un Grand Cri d’Amour dans lequel une pièce de théâtre risquait de tomber à l’eau à la suite de l’absence imprévue d’une actrice. Sylvestre (Daniel Ceccaldi) devait immédiatement lui trouver une remplaçante.

Dans le film à succès, il tente de convaincre Hugo Martial (Richard Berry), l’acteur demeurant à l’appel et homme colérique, de jouer avec Gigi Ortega (Josiane Balasko) qui est son ex-femme, une grande alcoolique pour le moins prétentieuse. Le metteur en scène Léon (Daniel Prévost) se retrouve tout à coup seul face à deux personnes avec lesquelles les répétitions vont vite devenir un enfer, pendant que Sylvestre met au point une série de combines plus horribles les unes que les autres afin de pouvoir assurer la promotion de sa pièce sur un coup médiatique…

Le Théâtre des Galeries de Bruxelles a eu l’excellente idée de reprendre la pièce de théâtre pour la jouer sur sa magnifique scène du 17 octobre au 18 novembre 2018. Dans les rôles principaux : Alain Leempoel reprend le rôle de Hugo Martial. Il tente de faire un duo avec une exceptionnelle Gigi Ortega incarnée par Natacha Amal. Et aussi, Pierre Pigeolet (Léon) et Bernard Cogniaux (Sylvestre), dans une mise en scène de Daniel Hanssens.

La comédienne et réalisatrice française était ce 8 novembre à Liège pour le Festival international du film de comédie de Liège. Josiane Balasko n’est pas venue voir l’adaptation de son œuvre à Bruxelles. Dommage ! Mais le savait-elle !? Vous qui lisez cet article, vous le savez, alors allez au théâtre !

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email