Ce lundi 1er février 2016, Bruno Donnet signait une chronique sur France Inter intitulée « la normalisation de l’humiliation« . Il y dénonçait l’attitude de Cyril Hanouna à l’égard de Matthieu Delormeau dans l’émission Touche pas à mon Poste (D8).

Cette séquence pose problème parce qu’elle normalise un comportement qui ne l’est pas. Humilier quelqu’un, le harceler au travail, c’est interdit par la loi.


La normalisation de l’humiliation : Bruno… par franceinter

Chaque chroniqueur dans TPMP a un rôle, celui de Matthieu Delormeau est d’être la tête à claque sur laquelle les chroniqueurs et l’animateur peuvent se moquer gentiment.
Mais, effectivement, Bruno Donnet a raison : Cyril Hanouna humilie en direct son employé et ça pose problème.

L’animateur vedette de D8 est revenu sur cette affaire (TPMP – mardi 2 février 2016) en se moquant de Bruno Donnet.

Je ne sais pas qui est cette personne, je ne sais pas ce qu’il a, il voulait faire un peu de buzz autour de lui je crois.

C’est bien le problème de l’époque à laquelle nous vivons. Dès qu’il y a une analyse sur un fait de société qui va intéresser un grand nombre de personnes, la défense sera toujours l’excuse du buzz mais, ici, Bruno Donnet ne fait pas de buzz, il analyse une situation qu’il trouve abject et destructrice. (écouter la chronique ci-dessus)

Matthieu Delormeau – Cyril Hanouna – Capture écran Touche pas à mon poste – C8

 Pour sa défense, Cyril Hanouna apporte un second élément : Les jeunes, aujourd’hui, ne font que se charrier, de s’amuser, de se vanner. C’est ce qu’on fait ici, se vanner à longueur de journée.
Et c’est donc bien ce que Bruno Donnet dénonce : À l’école, dans la cour de récréation, si un gosse se fait flanquer des nouilles dans le falzar par une bande d’affreux jojos, un adulte intervient. Ici, ce sont les adultes qui normalisent une situation de harcèlement. Bruno Donnet dit que la télévision doit être l’exemple et non la copie des perversions de notre société.

C’est alors qu’Enora Malagré monte au créneau en parlant de l’époque où Antoine de Caunes et José Garcia faisaient la même chose qu’eux (des blagues à la crème fraiche) mais eux avaient « la carte » et donc personne ne frappait dessus et tout le monde trouvait ça génial. Enora oublie de dire que ce que faisait de Caunes et Garcia étaient un sketch. Ici, il s’agit d’une émission de divertissement sur la télévision. Ce sont des jeux, des vannes, des déguisements, des bêtises mais pas un sketch. La perception pour le téléspectateur peut être bien différente.

Quant à Matthieu Delormeau, il affirme ne pas se sentir humilié. Il avoue ne s’être jamais autant amusé dans une émission et trouve ses camarades très drôles. L’ancien animateur d’NRJ12 a effectivement trouvé une famille. Les vannes dont il est victime lui apportent renommée, salaire et carrière dans le PAF version 2016.


Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email