Notre photographe Jeremy Jakubowicz est rentré de Monaco pour rencontrer le réalisateur américain Terrence Malick venu présenter en compétition « A Hidden Life » (Une vie cachée) en compagnie de son acteur August Diehl et de son actrice Valerie Pechner.

August Diehl – Cannes 2019 – ©Jeremy Jakubowicz pour misteremma.com
Valérie Pechner – Cannes 2019 – ©Jeremy Jakubowicz pour misteremma.com

Cette 7ème journée du festival fut marquée pour la Belgique par la présentation du film en compétition « Le Jeune Ahmed« , le nouveau film réussi de Jean-Pierre et Luc Dardenne où les frères déjà doublement primés reviennent à la pureté et à la simplicité de leur cinéma avec une thématique forte : la radicalisation. (lire notre critique)

« Ils arrivent à s’approprier un sujet sans être vindicatifs, sans orienter le regard. Ils se posent des questions à travers un personnage rempli de paradoxe. Physiquement, le jeune Ahmed est complètement effacé et, en même temps, il est complètement déterminé. « Le Jeune Ahmed » est un thriller dans lequel la tension est exacerbée peu à peu sans artifice. » complète Nicolas Gilson.

Les français ont, quant à eux, le regard fixé vers « La Belle Epoque » de Nicolas Bedos et son casting 5 étoiles (Daniel Auteuil, Doria Tillier, Pierre Arditi, Guillaume Canet, Fanny Ardant, Denis Podalydès). Cette comédie dramatique présentée en hors compétition raconte l’histoire de Victor, un sexagénaire désabusé, qui voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Le film sortira le 6 novembre 2019.

Affiche du film « La Belle Epoque » de Nicolas Bedos

Et Nicolas ? Qu’a-t-il vu ? « J’ai vu « Adam » de Maryam Touzani qui est une co-production belge assurée par Artémis. Le film est co-produit et co-scénarisé par Nabil Ayouch, le conjoint de la réalisatrice. Le film pose la question de la place de la femme dans la société marocaine. Le film démarre sur une femme enceinte qui cherche une habitation et un travail. Elle atterrit chez Abla (Lubna Azabal), mère célibataire d’une fillette de 8 ans, qui tient un magasin de pâtisseries marocaines. « Adam » présenté dans la section Un Certain Regard se concentre sur le destin des deux femmes qui ont des perspectives de vies très différentes. L’interaction entre les femmes est très intéressante, il y a de jolis moments de complicité. La mise-en-scène est bien ficelée mais l’histoire s’essouffle quelque peu sur la longueur. »

Pendant ce temps, Jeremy Jakubowicz dégustait une crème glacée à la Plage Magnum avec Zahia, Benoît Magimel et Chloé Sévigny. Rien de moins !

Chloé Sévigny – Plage Magnum – Cannes 2019 – ©Jeremy Jakubowicz pour misteremma.com
Zahia – Plage Magnum – Cannes 2019 – ©Jeremy Jakubowicz pour misteremma.com
Zahia et Benoît Magimel – Plage Magnum – Cannes 2019 – ©Jeremy Jakubowicz pour misteremma.com
Nicolas Bedos – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de Master Card
Gilles Lellouche – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de Master Card
Jean Dujardin – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de Master Card
Marion Cotillard – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de Master Card
Fanny Ardant – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de Master Card
Isabelle Adjani – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de Master Card
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email