Le Festival de Cannes entend débuter la troisième décennie du XXIe siècle sous le signe de la responsabilité et de l’action en matière environnementale.

Pour le relever, le Festival International du Film de Cannes s’est donné pour mission de repenser sa « fabrication », tout en restant fidèle à son Histoire, ses traditions et aux ambitions qui ont fondé la mythologie cannoise.

Depuis quelques années, le Festival de Cannes a entamé une série d’actions, en lien étroit avec le Palais des festivals, pour réduire son empreinte environnementale : réduction des consommations électriques grâce à une planification des éclairages, recyclage des bâches, optimisation de la valorisation des déchets, impression de tous les documents en papier certifié, compensation du voyage des invités, incitation à la compensation pour les professionnels accrédités…

En 2021, le Festival décide de passer à la vitesse supérieure, avec une ambition forte et renouvelée qui consiste à intégrer l’exigence environnementale à la manière d’organiser la manifestation, selon une stratégie en trois axes : réduire, valoriser, compenser.

Tout ne peut être fait instantanément et cette politique à la fois volontariste et pragmatique s’inscrira naturellement sur le moyen et le long terme. Les retours d’expérience après chaque édition permettront d’affiner et de perfectionner les processus, au gré des nouveautés et des années.

Dès l’édition 2021, le Festival de Cannes prendra des mesures significatives :

12 engagements en écho aux 12 jours de la 74e édition qui se déroulera du 6 au 17 juillet.

1) Une flotte de voitures officielles composée à 60% de véhicules électriques ou hybrides. L’ensemble appartient au parc automobile déjà existant et sera ainsi réutilisé à l’occasion du Festival. Jusqu’alors, les véhicules étaient en totalité thermiques,

2) Une baisse de 50% des impressions papier grâce à la poursuite de la dématérialisation des publications, la réduction des tirages et une distribution personnalisée sur place. La publication la plus emblématique du Festival, le Programme officiel, sera disponible en ligne pour tous les accrédités et une souscription pour la version imprimée sera lancée dès la mi-mai,

3) Une suppression totale des bouteilles d’eau en plastique (plus de 22 000 en 2019),

4) Une diminution de 50% du volume du tapis rouge utilisé, déjà intégralement recyclable et recyclé,

5) Une réduction de 24 % du volume de moquette utilisée dans les espaces du Village International,

6) Une restauration responsable : chaque traiteur respectera un cahier des charges incitant à privilégier des circuits courts et des produits frais de saison, proposer des alternatives végétariennes, lutter contre le gaspillage et limiter les déchets,

7) Le maintien d’un taux de valorisation des déchets supérieur à 95%. En 2019, 99% des 250 tonnes de déchets ont été valorisées : 81% en valorisation matière et 18% en valorisation énergétique,

8) Une contribution environnementale du Festival pour compenser l’empreinte de la production de l’événement (préparation et montage, moyens techniques, produits dérivés),

9) Une sensibilisation aux gestes éco-responsables de l’équipe organisatrice, des exposants du Marché du Film, des prestataires et des accrédités,

10) La désignation d’un comité scientifique d’experts indépendants chargé de sélectionner des programmes de compensation fiables et pertinents. Lors de la prochaine édition, le comité dévoilera la liste des projets retenus à rayonnement local, national et international, auxquels seront affectées les sommes récoltées par les contributions du Festival et des accrédités,

11) Une incitation à la mobilité douce grâce à un pass pour accéder aux transports en commun de la Ville de Cannes sur simple présentation du badge,

12) Une contribution environnementale des festivaliers de 20€ HT pour compenser l’empreinte de leur voyage et hébergement.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email