Julia Ducournau revient à Cannes avec son deuxième long métrage intitulé « Titane« . La plus rock’n roll des réalisatrices françaises nous convie à une histoire à deux têtes. La première partie du film met en scène une jeune fille rebelle qui porte une plaque de titane sur le haut de son oreille droite, un implant qu’elle a reçu suite à un accident de voiture avec son père lorsqu’elle était petite et qui doit lui servir à garder les morceaux de son crâne bien en place. Devenue adulte, elle est fan de voitures au point de faire l’amour avec elles ! Cette jeune fille, c’est Alexia incarnée par une formidable performance physique de l’actrice Agathe Rousselle. C’est sexe, c’est gore, c’est sanglant, c’est rythmé, c’est calibré.

Arrive ensuite Vincent Lindon et on sait que lorsque l’acteur apparaît dans un film, il en devient le héros et ne quitte plus l’écran. Et, effectivement, c’est le moment où Alexia tente de s’effacer. Elle devient Adrien… non pas que la réalisatrice ait choisi de surfer sur la mode du non-binaire, Alexia cherche à disparaître pour se fondre dans la masse car elle est recherchée par la police. Elle prend donc la place d’un jeune homme disparu depuis plus de 10 ans. Son père, capitaine d’une brigade de pompier, le recueille. Pas facile de vivre une vie d’homme entouré par des mâles viriles (Julia, si tu as le 06 de Rayane, je le veux bien :-)) lorsque l’on est une femme cassée et enceinte (d’une Cadillac avec des flammes dessus). Alexia se mutile au plus profond de sa chair mais finalement, son père ne fait-il pas la même chose en s’injectant des hormones pour éviter l’inéluctable vieillissement de son corps !? Un duo s’installe entre deux êtres perdus et une complicité naît dans la douleur physique et psychologique.

Alors que la première partie du film nage dans le côté horreur du cinéma, la seconde partie se développe dans le drame fantastique jusqu’à la naissance du bébé titane.

Le cinéma de Julia Ducournau est précis et ciselé à l’image de l’incroyable scène d’introduction. La bande sonore est d’une grande beauté. Son casting est parfait et sa direction lui permet d’aller aux frontières des possibles avec ses acteurs et ses actrices. Vincent Lindon se met à nu, il se met en danger et offre une performance exemplaire. Mais je retiendrais bien évidemment celle d’Agathe Rousselle qui, avec ce premier grand rôle, va fendre les écrans de nos salles obscures dans les prochaines années.

Julia Ducournau n’avait pas laissé les festivaliers de Cannes de marbre avec « Grave » en 2016, assurément elle va à nouveau faire vibrer la croisette cette année.

Fiche technique
Titre : Titane
Réalisation : Julia Ducournau
Avec : Agathe Rousselle, Vincent Lindon, Garance Marillier
Pays : France – Belgique
Genre : Thriller, Drame, Fantastique
Date de sortie : 14/07/2021 (France) – 28/07/2021 (Belgique)
Durée : 1h48

Affiche du film « Titane » de Julia Ducournau
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email