Cette journée fut marquée par l’ouverture de la sélection belge « De Cannes à votre Cabane« , un programme éclectique, une belle rétrospective de films du nord du pays dont le lauréat de la Caméra d’Or 2018, « Girl » de Lukas Dhont.

Portrait Lukas Dhont – Girl – Festival de Cannes 2018 – ©misteremma.com

GHOST TROPIC de Bas Devos (Quinzaine des Réalisateurs 2019)
 Après une longue journée de travail, Khadija (58 ans) s’endort dans le dernier métro. Elle se réveille au terminus, à l’autre bout de la ville, et doit rentrer chez elle à pied. Cette traversée nocturne l’oblige à demander de l’aide, et à en donner, à celles et ceux qui comme elle, traversent la nuit.

GIRL de Lukas Dhont (Un Certain Regard 2018/ Lauréat de la Caméra d’Or) Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.

CE MAGNIFIQUE GÂTEAU ! d’Emma de Swaef et Marc James Roels (Quinzaine des Réalisateurs 2018) Après sa sélection cannoise, ce film d’animation image par image a remporté une multitude de prix dans les festivals du monde entier. Cette farce décalée et burlesque présente les destins croisés de cinq personnages dans  l’Afrique coloniale de 1886 : un roi inquiet, un pygmée vieillissant, un homme d’affaires raté, un porteur et un jeune déserteur.

LA MERDITUDE DES CHOSES de Felix Van Groeningen (Quinzaine des Réalisateurs, 2009) Gunther Strobbe a 13 ans et une vie compliquée. Le jeune garçon partage le toit de sa grand-mère avec son père et ses trois oncles. Quotidiennement, il baigne dans un climat de beuveries effrénées, de drague éhontée et de glande constante… Tout porte à croire qu’il subira le même sort, a moins qu’il ne parvienne à jouer un mauvais tour au destin et échapper à la merditude des choses ?

MOSCOW, BELGIUM de Christophe Van Rompaey (Semaine de la Critique, 2008)
 Abandonnée depuis cinq mois, deux semaines et trois jours par son mari qui l’a quittée pour une femme deux fois plus jeune, Matty (41 ans) vit avec ses trois enfants à Moscow, un quartier populaire de Gand, en Belgique. Sur le parking d’une grande surface, sa voiture se fait accrocher par le camion de Johnny (29 ans), séparé depuis dix-huit mois de son ex-femme. Ce banal accident va pourtant bouleverser l’existence de Matty. Car, malgré les mises en garde de Werner, son mari de nouveau amoureux d’elle, le regard ironique de Véra sa fille aînée, contre toute attente et presque malgré elle, Matty s’éprend de Johnny…

MANNEKEN PIS de Frank Van Passel (Semaine de la Critique, 1995) Passion… Véritable amour… Harry entre dans le tram, échange des regards avec Jeanne, la conductrice du tram, et tombe fou amoureux sur le coup … Il essaie de l’approcher… Il aimerait se rapprocher… Des étoiles dans leurs yeux… Voilà comment cela aurait pu se passer pour eux et comment Harry et Jeanne l’auraient voulu, mais nous savons tous que l’amour arrive toujours trop tôt ou trop tard, mais jamais au bon moment.

Ces films sont à voir et à revoir sur la plateforme cinechezvous.be.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email