Laurence Deconde doit opérer son père au niveau des yeux mais soudainement la machine laser s’emballe et crève les yeux du papa en pleine opération. Bouleversée par cet incident, la mère de famille est bien loin de s’imaginer les autres événements qui vont bouleverser sa vie : sa fille décide de sucer un pote de classe contre un sac (!) mais l’ami de ce dernier filme la scène et rend la vidéo publique. Lily n’aura jamais son sac et honteuse de ce qu’elle a fait se déscolarise. Alors qu’elle reste à la maison avec son grand-père (devenu aveugle), elle fait la rencontre d’Angèle Renard, une amie de ce dernier mais cette dernière est invisible et lui propose de devenir aussi invisible pour se venger de ses potes de classe. La jeune fille accepte, quitte la maison familiale mais tombe finalement dans un piège car Angèle la kidnapppe dans sa maison où elle vit avec son fils devenu hyper sensible à la luminosité à cause d’une opération ratée par le papa de Laurence.

Les morceaux de l’histoire commencent à se mettre en place. Mais je ne vous ai pas encore révélé le principal : Laurence est hyper-sensible aux ondes de la 5G ! Elle forme avec des voisins et des amis un groupe anti-antenne 5G dans le village. Habillée avec une cape de Robin des bois, elle va et vient de sa maison, de celle de son père, de la maison communale ou encore de l’hôpital pour retrouver sa fille, comprendre le phénomène de l’invisibilité qui prend de l’ampleur dans le village et démolir ces foutues ondes qui lui mènent une vie infernale.

Le scénario n’est pas avare d’incohérences absurdes mais ce n’est malheureusement pas le seul point qui m’a fait décrocher de la série : les costumes sont affreux, les acteurs.trices ne sont pas maquillés.ées (hormis l’infirmier incarné par Benjamin Boutboul qui a du eye-liner… allez savoir pourquoi !). J’ai lu que la production voulait se rapprocher d’une atmosphère « polar froid scandinave », malheureusement cette froideur tend régulièrement vers le misérabilisme à la Dardenne. Et puis, cette histoire complotiste de 5G m’a perdu dès le départ.

Dommage car le jeu est bon dans l’ensemble : je noterais l’excellente prestation du petit Raphaël Lamaassab.

Je terminerais par un avis divergeant au mien, celui d’une amie qui n’est pas belge d’origine et qui a adoré la série car elle me dit « il n’y a que vous, les belges, pour mettre en scène des histoires aussi surréalistes ». Elle a été captivée.

Fiche technique
Titre : Invisible
Création : Marie Enthoven
Avec : Myriem Akheddiou, Luc Van Grunderbeeck, Fabio Zenoni, Elisa Echevarria
Pays d’origine : Belgique
Date de sortie : 22/11/2020 (RTBF)
Genre : Fantastique
Durée : 1 saison (8 épisodes)

Affiche de la série « Invisible » – ©RTBF
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email