La série suit la vie d’une famille de Manchester, les Lyons, sur une période de 15 ans. L’histoire démarre peu avant Noël 2019, la Grande-Bretagne se retire de l’Europe et Rosie Lyons (Ruth Madeley) donne naissance à Lincoln en l’absence du père de ce dernier. Son frère, Daniel Lyons (Russell Tovey) travaille dans un centre qui aide les réfugiés et vit avec son petit ami. Stephen Lyons (Rory Kinnear) vit avec Celeste Bisme-Lyons (T’Nia Miller) et leurs deux filles : Ruby Bisme-Lyons (Jade Alleyne) et Bethany Bisme-Lyons (Lydia West) qui veut devenir transhumaine. Enfin, il y a Edith Lyons (Jessica Hynes), la plus rebelle d’entre tous. L’ensemble de la famille est réunie autour d’un personnage central, la grand mère Muriel Deacon (Anne Reid).

Le premier épisode se termine avec le lancement – par Donald Trump – d’une bombe atomique sur une île artificielle en Chine. Edith est non loin de là et devient le témoin crucial de cet événement politique. 5 années s’écoulent lorsque démarre le deuxième épisode et, à Manchester, la vie des Lyons a suivi son évolution : Daniel a trouvé un nouveau petit ami, un réfugié du centre dans lequel il travaille (Viktor Goraya incarné par Max Baldry), Rosie rêve d’ouvrir un food truck mais une personnalité politique étonnante, Vivienne Rook (Emma Thompson) vient bouleverser le ronron de la politique britannique en brouillant les codes et en n’hésitant pas à bousculer les interdits. Elle serait une réincarnation entre Trump et Johnson.

Ce qui est formidablement angoissant dans cette série, c’est l’infiltration de faits économiques, politiques et technologiques que nous connaissons mais dont nous ne mesurons pas encore les méfaits : l’emploi de robots plutôt qu’un humain pour effectuer une tâche, la faillite des banques, les politiciens menteurs et populistes, la problématique de réfugiés. Tout semble tellement réel, à portée de main, si vrai et si terrible, si angoissant, si peu positif pour notre avenir.

Quel enfer ! Mais comme le dit la grand mère Muriel Deacon dans une tirade extraordinaire, tout ça est de notre faute. Nous avons tous et toutes accepté de donner notre vie aux GAFA, nous avons avons tous et toutes acceptés la disparition des caissières pour ne pas devoir leur sourire, nous avons tous et toutes acceptés de voter pour des Bolsonaro, …

La famille Lyons écrite par Russell T Davies n’est pas celle de Ke Loach, elle est encrée dans le monde actuelle, elle est multiculturelle, elle est plurielle, elle gagne et elle perd. Russell T Davies n’est pas un inconnu, on lui doit « Queer as Folk » en tant que scénariste, « Doctor Who » en tant que producteur et aussi « Banana », une petite série LBGT a découvrir actuellement sur Auvio (RTBF).

Fiche technique
Titre : Years and Years
Réalisateur : Russell T Davies
Avec : Russell Tovey, Rory Kinnear, T’Nia Miller, Ruth Madeley, Jessica Hynes, Lydia West, Emma Thompson, Anne Reid, Max Baldry
Pays d’origine : Grande-Bretagne
Date de sortie : 14/05/2019 (BBC One) – 24/06/2019 (HBO)
Genre : Drame
Durée : 1 saison (6 épisodes)

Affiche de la série Years and Years – ©BBC – HBO
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email