BSF 2017 : Jil Caplan… 12 ans plus tard !

Jil Caplan – Salle de la Madeleine – Brussels Summer Festival – 2017 – ©misteremma.com

– Allo, Renaud ?
– Bonjour Papa !
– Je voulais savoir comment s’était passée la compétition ?
– Ben, j’ai mis un résumé sur Facebook et t’a qu’à regarder le replay sur Youtube

Ah, ces gamins ! Impossible d’avoir une discussion avec eux. Tout se trouve sur Internet, alors pourquoi poser des questions, pourquoi parler alors qu’il suffit de googleliser sa question et d’obtenir directement une réponse.

– Oui, bon, si je t’appelle, c’est pour avoir ton avis personnel, connaître tes sentiments, ton ressenti…

Capture d’écran Youtube – Mondiaux de natation – Budapest 2017

En résumé, tout va bien. Renaud et Irina sont premiers du classement ex-æquo avec l’équipe française. Je lui conseille de rester concentré pour la finale de dimanche et d’oublier ses Story Instagram à quelques minutes d’entrer dans l’eau. Pas certain qu’un conseil de vieux con fasse l’effet escompté.

Pourtant ne dit-on pas que c’est dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleures soupes ! Cette (très) vilaine expression française pourrait se traduire par « la jeunesse n’a pas le monopole du bon goût » et au BSF, je la traduirais par « les années 80-90 restent une valeur sûre !« . Les dirigeants du Brussels Summer Festival l’ont bien compris en programmant Viktor Lazlo lundi dernier, Trust jeudi soir, les Pet Shop Boys mercredi prochain ou encore Jil Caplan ce vendredi 11 août 2017.

J’avais rencontré l’artiste dans les coulisses du 140 à Bruxelles. Elle venait d’avoir 40 ans. C’était un cap important pour elle. Aujourd’hui, elle en a 52 et rien n’a changé. Elle a tenu promesse, elle a écrit de nouvelles chansons, sorti deux albums dont le 8e intitulé Imparfaite en 2017, a écrit deux livres (Vie sauvage en 2012 et Pour les oiseaux en 2014).

Cet été, entre ses représentations musicales, Jil Caplan était à Avignon pour jouer dans Juste la fin du monde. Le célèbre texte de Jean-Luc Lagarce (mis en image par Xavier Dolan en 2016) était présenté en off du festival par Jean-Charles Mouveaux.


Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Leave a comment