Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

CANNES 2016 : Xavier Dolan surprend une nouvelle fois la Croisette

Il est probablement de bon ton à Cannes de détester le génie que l’on a peut-être trop aimé auparavant sans retenue. Le couperet est donc tombé ce mercredi 18 mai 2016 peu après 20h30, les journalistes sont divisés sur le nouveau film de Xavier Dolan. Pourtant Juste la fin du monde est le film préféré du réalisateur, le plus abouti à ses yeux. Le casting 5 étoiles que Xavier a réuni pour cette adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce est exceptionnel : Marion Cotillard, Gaspard Ulliel, Léa Seydoux, Vincent Cassel, Nathalie Baye sont tous bouleversants dans le film. Le réalisateur a placé la caméra au plus près de ses acteurs comme pour augmenter la douleur des différents protagonistes de son film mais aussi pour nous faire ressentir le climat oppressant de cette famille déchirée. Le montage ne fut pas simple, il fut même compliqué, très compliqué et presque douloureux mais Xavier n’a rien retiré du script initial, Juste la fin du monde est identique aux 80 pages du scénario de départ. Après Mommy et avant son premier film américain, on pouvait s’attendre à un tournant commercial dans le cinema de Xavier Dolan et, une fois de plus, il surprend en proposant un film radical. La musique extradiégétique surprend car elle est presque omni-présente mais elle apporte une respiration au texte difficile de Lagarce et extrêmement délicat à interpréter.

Dans cette vidéo, j’illustre également la présensation du film Gimme Danger de Jim Jarmusch avec la présence à Cannes de Iggy Pop et je m’entretiens avec le couple le plus glam de Belgique : Charlie Dupont et Tania Garbarski.

> JUSTE LA FIN DU MONDE : Le film raconte l’après-midi en famille d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine.

> GIMME DANGER : Apparu pour la première fois à Ann Arbor (Michigan) en pleine révolution contre-culturelle, le style de rock’n’roll puissant et agressif des Stooges a fait l’effet d’une bombe dans le paysage musical de la fin des années 60. Soufflant le public avec un mélange de rock, de blues, de R&B et de free jazz, le groupe – au sein duquel débute Iggy Pop – posa les fondations de ce que l’on appellera plus tard le punk et le rock alternatif. GIMME DANGER retrace l’épopée des Stooges et présente le contexte dans lequel l’un des plus grands groupes de rock de tous les temps a émergé musicalement, culturellement, politiquement et historiquement. Jim Jarmusch retrace leurs aventures et leurs mésaventures en montrant leurs inspirations et les motivations de leurs premiers défis commerciaux, jusqu’à leur arrivée au Panthéon du rock.

Ma photo préférée de l’exposition « Juste la fin du monde » à la soirée du film de Xavier Dolan au Club by Albane.

juste-la-fin-du-monde-xavier-dolan-exposition-cannes-2016


Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *