A l’agonie depuis 2 ans, Canal+ a (enfin) pris la bonne décision, celle que la chaîne aurait du prendre en juin dernier et même à l’époque de Maïtena Biraben : arrêter le Grand Journal.

Dès le 03 mars 2017, vous pourrez voir un best of et dès 20 mars 2017, les abonnés de la chaîne pourront voir un film en lieu et place de l’émission d’access. Le Gros Journal, Les Guignols et le Petit Journal restent eux toujours à l’antenne.

Fin d’une époque.
Lancé le 30 août 2004 à 18h50 par Michel Denisot, le programme était devenu moribond. Rappelons que Le Grand Journal a rassemblé jusqu’à 2,5 millions de téléspectateurs chaque soir sur Canal+ pour n’en captiver qu’une poignée actuellement.

Il faut se souvenir que Le Grand Journal arrive après une difficile période pour l’access de Canal+ : depuis le fin de Nulle par Ailleurs en 2001, la chaîne se cherche et ne trouve pas le bon programme : HyperShow avec Frédéric Beigbeder tient 2 mois et demi à l’antenne en 2002, tout comme Maurad contre le reste du monde (décembre 2002-février 2003).  Le JBN devenu Le contre-journal de Karl Zéro ne fait pas mieux en 2003. Il est remplacé par Merci pour l’info avec Emmanuel Chain durant la saison 2003-2004.

Sur la saison 2004-2005, Michel Denisot et ses chroniqueurs de l’époque (Isabelle Morini-Bosc, Stéphane Blakowski, Mademoiselle Agnès, Laurent Weil) partage la case avec Stéphane Bern et 20h10 pétantes. 2005-2006, exit Bern, Le Grand Journal s’agrandit et recrute Frédérique Bel, Ariane Massenet, Frédéric Beigbeder et Tania Bruna-Rosso. Les audiences passent de 700 000 à 1 million de moyenne. 2006-2007, le programme poursuit son ascension avec, autour de la table, Jean-Michel Aphatie, Louise Bourgoin, Ali Baddou et l’arrivée d’Omar et Fred. Dès 2008, Le Grand Journal est un plus haut et le restera jusqu’en 2012, date à laquelle Ariane Massenet et Yann Barthès quittent le plateau.

Déclin, coups de feu au Festival de Cannes. Michel Denisot arrête et est remplacé à la rentrée 2013 par Antoine de Caunes, figure emblématique de Nulle par ailleurs, l’esprit Canal.

Le programme tient avec 1,5 million de moyenne jusqu’en 2015 avant qu’il ne sombre littéralement sous l’ère Bolloré avec Maïtena Biraben (600 000 téléspectateurs en moyenne) et Victor Robert (130 000 téléspectateurs).

Le Grand Journal avait pompé beaucoup du succès de Nulle part ailleurs. Ce talk show mêlant divertissement, humour et actualités a fait connaître de nombreux formats devenus cultes comme La Minute Blonde de Frédérique Bel (2004-2006), le SAV avec Fred Testot et Omar Sy (2006-2012), Bref de Kyan Khojandi (2011-2012) ou encore Connasse avec Camille Cottin (2014), Les Tutos de Jérôme Niel (2014), Bloqués de Kyan Khojandi avec Orelsan et Gringe (2015).

Le Grand Journal se fut aussi les célèbres Miss Météo : Louise Bourgoin, Pauline Lefèvre, Charlotte Le Bon, Doria Tillier.

Rappelons, enfin, que Le Grand Journal a mis à l’antenne Le Petit Journal avant que ce dernier ne prenne son envol en 2011. D’une rubrique, l’actualité décalée de Yann Barthès est devenue un programme et aujourd’hui, un access très suivi sur TMC sous le nom de Quotidien. Canal+ diffuse toujours un format appelé Le Petit Journal. Présenté par Cyrille Eldin, l’émission ne fédère plus le même public.


Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email