Un comédie avec Franck Dubosc : non, merci !
… Et puis, j’entends les commentaires de mes collègues critique de cinéma qui sortent de la vision presse émus et bouleversés.
Franck Dubosc nous surprend. Il nous émeut. Il nous prend par le bras et nous emporte dans une histoire d’amour sans fausse note avec retenue, délicatesse, légèreté, profondeur et émotion.
Pour sa première réalisation, le comédien a visé juste. C’est d’ailleurs peut-être son plus beau rôle.
Il a su s’entourer d’une équipe et d’acteurs.trices qui tou.te.s font des étincelles à l’écran. Alexandra Lamy est plus radieuse que jamais et parfaitement convaincante dans sa chaise roulante. Elsa Zylberstein est séduisante dans son rôle de secrétaire invisible. Franck Dubosc offre un rôle à ses amis Gérard Darmon et François-Xavier Demaison, il se fait plaisir en engageant Claude Brasseur et puis, il permet au grand public de découvrir une merveilleuse actrice : Caroline Anglade.

L’histoire est celle de Jocelyn, un homme d’affaires en pleine réussite mais qui est un dragueur et un menteur invétéré. Alors qu’il se retrouve dans l’appartement de sa mère fraichement décédée, sa voisine vient lui demander un service mais il s’est assis dans la chaise roulante de sa mère. Julie pense qu’il est handicapé, lui pense à ses seins. Il ne dément pas la croyance de la jeune femme en espérant conclure sur cette fragilité. En définitive, il s’enlise dans un mensonge qui va vite le dépasser.
Julie lui présente sa soeur, elle-même en chaise roulante suite à un accident de voiture et ce qui ne lui était jamais arrivé se réalise : il tombe follement amoureux. Mais comment avouer que ses jambes fonctionnent à merveille ?

Notons que la bande originale du film a été composée par Sylvain Goldberg, Émilien et Xiaoxi Levistre. Sylvain Goldberg ajoute une nouvelle corde à son arc et réussit avec brio son passage à la musique.
Entre un titre aux sonorités très « Motown » (Better than Superman), et de grands thèmes pour piano et orchestre (Le match, Hôtel de Prague, Entre deux soeurs), en passant par une touche qui rappelle les comédies italiennes (Maison de retraite, À Lourde…), cet album très élégant fait vivre les émotions du film.

C’est à la demande de Franck Dubosc que Sylvain Goldberg a proposé ses compositions. Rapidement validée par la production Gaumond, la musique fait dorénavant partie intégrante des activités du producteur belge. C’est lui qui fera dorénavant les musiques pour les spectacles de Franck.

Fiche technique
Titre : Tout le monde debout
Réalisatrice : Franck Dubosc
Avec : Franck Dubosc, Alexandra Lamy, Elsa Zylberstein, Gérard Darmon, Caroline Anglade
Pays d’origine : France, Belgique
Date de sortie : 07/02/2018 (France) – 14/03/2018 (Belgique)
Genre : Comédie
Durée : 1h47

Affiche du film « Tout le monde debout » de Franck Dubosc

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone